Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Universités- Classement Shanghai 2016

Date de création: 18-08-2016 16:16
Dernière mise à jour: 18-08-2016 16:16
Lu: 80 fois


EDUCATION – ETRANGER- UNIVERSITES- CLASSEMENT SHANGHAI 2016

L'université algérienne peine à trouver une place dans le classement annuel des 500 meilleures universités au monde élaboré par l'université Jiaotong de Shanghai qui fait état de la domination des universités américaines qui raflent huit des 10 premières places du classement, avec l'université de Harvard en tête pour la 14e année consécutive. Les 10 meilleures universités restent inchangées depuis l'année dernière, les prestigieuses universités américaines Stanford, le MIT et Berkeley arrivent une nouvelle fois derrière Harvard, suivies de Cambridge la britannique.
Parmi les critères adoptés dans l'élaboration du classement des universités à travers le monde par l'université de Shanghai, le nombre de prix Nobel et médailles Fields, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, le nombre de publications dans les revues scientifiques Nature et Science. Seuls trois autres établissements non-américains atteignent le top 20, Oxford à la 10e place, l'University College de Londres atteignant la 18e place, et l'Institut fédéral de technologie de Zurich (Suisse) descendant de la 19e à la 20e place. Au niveau du continent africain aucune université algérienne ni marocaine ou tunisienne ne figure dans ce classement, par contre quatre universités sud-africaines et une d'Egypte figurent au nombre des 500 meilleures universités au monde selon le classement Shanghaï. University of Cape Town, University of the Witwatersrand, Stellenbosch University, University of KwaZulu-Natal, tous originaires de la nation Arc-en-ciel, et l'université du Caire, sont parvenues à intégrer le prestigieux classement. L'université Jiaotong, qui souhaitait initialement classer les universités chinoises selon leurs performances, assure que ces résultats sont issus d'une méthodologie transparente et de données externes. Pour ce qui est de la première université chinoise, l'université de Pékin, quant à elle grimpe à la 115e place, tandis que Jiaotong a gagné quatre places et se classe 118e. Si l'université chinoise décrit ce classement comme «le plus fiable», ses critères sont déjà dénoncés par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui estimait que ce classement ne prend pas en «considération la qualité de la formation» et «l'accès à la formation universitaire». Ce dernier a expliqué que l'absence des universités algériennes dans le classement Shanghai est dû essentiellement aux critères de classement qui ne prenaient pas en considération la qualité des diplômes. «Si l'université algérienne n'est pas classée dans le monde, c'est parce que la qualité des diplômes n'est pas prise en considération et que la plupart des classements se fond sur la visibilité du site Web sur la Toile, et le nombre de chercheurs cités par les magazines scientifiques et d'autres critères qui n'ont aucune relation avec la qualité des diplômes», a-t-il précisé.