Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Immatriculations 1er semestre 2016

Date de création: 18-08-2016 16:13
Dernière mise à jour: 18-08-2016 16:13
Lu: 142 fois


COMMERCE- REGISTRE DU COMMERCE- IMMATRICULATIONS 1er SEMESTRE  2016

Selon les données du Centre national du registre du commerce, rendues publiques mercredi 17 août 2016,  le nombre des opérateurs étrangers inscrits au registre du commerce s'élève à plus de 2.340 personnes physiques et 10.064 personnes morales, ce qui représente des hausses respectives de 0,8% et 3,6% si on revient une dizaine d’années en arrière.

En effet, elles étaient, en 2007, quelque 1.345 personnes physiques et 4.041 personnes morales qui exerçaient légalement en Algérie. Au cours des six premiers mois de cette année, on estime à près de 350 entreprises morales créées dans notre pays, contre seulement 18 immatriculations au RC pour les personnes physiques. Par nationalité, près de 28% des commerçants inscrits au registre du commerce lors de 1er semestre de 2016 sont des Syriens, contre 25,5 commerçants tunisiens, 15,5% du Maroc et à peine 8% de nationalité égyptienne. Quant aux secteurs d’activités les plus convoités par les opérateurs étrangers, le Centre national du registre du commerce précise que ces commerçants exercent, dans leur grande majorité, dans la distribution de détail (77,5%), les services (11,4%) et dans la production de biens (8,2%). Au final, les nationalités les plus présentes sont les entreprises françaises (1.993 sociétés), syriennes (1.188), turques (869), chinoises (850) et tunisiennes (690).                                                              
Concernant, en revanche, les inscriptions des nationaux dans le registre du commerce, le CNRC note une hausse de l’ordre de 5,4% en termes de créations d'entreprises durant le 1er semestre de 2016, comparativement à la même période de l’année passée. «Globalement, et par rapport à la fin 2015, il y a eu une augmentation du nombre de commerçants inscrits au registre du commerce (…) avec un taux appréciable en termes de création d'entreprises», fait savoir le CNRC, qui avance le chiffre 9.166 entreprises créées lors des six premiers mois de cette année.                                La production de biens avec 2.766 entreprises créées, les services (2.846), l'importation (1.534), la distribution de détail (1.071) et la distribution de gros (1027) dominent le classement et sont considérés comme étant les secteurs les plus concernés par cette hausse.
Par périodes, on constate que les immatriculations ont connu un boom au mois de février qui a enregistré le plus grand nombre de créations d’entreprises (1.689), suivi du mois de mars (1.674), de janvier (1.594), de mai (1.530), d'avril (1.408) et, enfin, du mois de juin (1.271).
Avec donc ces 9.166 nouvelles immatriculations au RC, le nombre total des entreprises activant en Algérie à titre de personnes morales s’élève désormais à 169.292 entités, ce qui représente quelque chose comme 9% du nombre global des opérateurs inscrits au registre du commerce, estimé à la fin juin 2016 à quelque 1,86 million d’opérateurs, des personnes physiques pour 91% d’entre eux. À en croire les statistiques du CNRC, 32,8% d’entre eux sont implantés à Alger (55.624 entreprises actives), quand on estime à 13.435 entreprises (7,9%) qui sont immatriculées dans la wilaya d'Oran et 8.430 (4,9%) à Sétif.
S’agissant, par ailleurs, de la nature des activités, 32% du nombre global des entreprises sont inscrites dans les services, 29% dans la production de biens et 20 dans le secteur de l'importation pour la revente en l'état, a souligné la même source.                                           
A contrario des immatriculations, le taux de disparition des entreprises appelées, plus connu dans le jargon économique, de la radiation du registre du commerce, le bilan du CNRC pour le 1er semestre de 2016 fait ressortir une baisse de 6,4% avec la disparition de 4.231 entreprises contre 4.522 RC radiés durant la même période de 2015.

Les inscriptions des personnes physiques quasi stables

Les radiations ont concerné davantage les entreprises de distribution de détail (20%) et, à un degré moindre, les sociétés des services (17,5%), de distribution de gros (17,2%), de production de bien (15,7%) et les entreprises opérant dans l'importation (14,6%).     
Les nouvelles inscriptions pour les personnes physiques, représentant 91% du total d'opérateurs inscrits au registre du commerce, sont restées quasi stables, avec l'inscription de 86.332 nouveaux opérateurs, soit une légère hausse de 0,4%. Du coup, le nombre global de cette catégorie d'inscrits s'élève à plus de 1,7 million d’opérateurs, avec en tête de liste la wilaya d'Alger qui demeure la plus importante en matière d'implantation des personnes physiques en représentant 10,7% du nombre global, soit 181.371 opérateurs. Loin derrière, on retrouve les wilayas d'Oran (76.729 opérateurs), de Sétif (70.902) et de Tizi Ouzou (73.086).                                                                               
Pour la nature des activités, notons que près de 43% du total des commerçants inscrites au RC en tant que personnes physiques exercent dans le secteur de la distribution au détail, 39,3% dans les services et 13,7% dans la production de biens. 

69.295 radiations en six mois
Au cours du 1er semestre de 2016, les services du Centre national du registre du commerce ont traité 204.996 inscriptions (immatriculations, réimmatriculations, radiations et modifications) au registre du commerce, et qui sont reparties comme suit. Pour les personnes physiques, il s’agit de 178.295 inscriptions dont 86.332 immatriculations (nouvelles créations). Sur ce chiffre, on compte 55.994 radiations (cessations d'activité) et 35.969 modifications.                                                                                        
Pour les personnes morales, le bilan du CNRC porte sur 26.701 inscriptions dont 9166 immatriculations, 3 réimmatriculations, 4.231 radiations et 13.301 modifications.