Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Lynda Handala- "Alunissons"

Date de création: 09-07-2018 10:44
Dernière mise à jour: 09-07-2018 10:44
Lu: 24 fois


SCIENCES- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN LYNDA HANDALA- « ALUNISSONS »

Alunissons. Roman de Lynda Handala. Editions Dalimen, Alger 2017, 700 dinars, 137 pages.

An 3010. La Terre. Un monde à la fois surréaliste et atypique.De la science-fiction. Un monde imaginaire qui n'existe pas et n'existera peut-être jamais. Des jeunes en quête de solutions à la menace de disparition de l'humanité marqueront plusieurs haltes sur la Lune . Car, l’Homme,  une espèce en voie de disparition par sa faute, réduit à un faible effectif, se voit contraint de vivre dans une cage de verre , qui reflète la lumière qui l’éclaire.Une coupole hermétique au monde extérieur. Le « Village des Hommes ».....sous l’œil, de l’autre côté de la vitre, des « Non-Hommes ».  Plus de frontières, plus de continents, plus de pays ni de fédérations,  ni même de mers et encore moins d’océans. Présidence, royauté, monarchie, totalitarisme, religions.....de vieux concepts passés de mode, tombés dans la case antiquités. Deux frères Sélènes (rejoint par une fille, Sabriel, la Terriene )  appartenant au clan des Alemas.... : Géhef (agriculteur) et Elif (bâtisseur) . Le premier moins solide que son cadet...et, de plus, trop blanc, trop rose.  Obligés de fuir, car menacés de mise à mort ....Car, ici-bas, il ne faut pas naître différent. Des jeunes qui, devant la menace d'extinction qui guette la nature humaine, font un voyage sur la Lune pour tenter de trouver un moyen, afin de sauver ce qui reste de l'humanité. A la recherche de la graine (rare) productrice d’oxygène indispensable à la survie. « On trouvera une raison déraisonnable à tous nos malheurs ».....paroles prophétiques de Géhef. D’où de  nombreuses péripéties. Entre autres , des voyages sur la lune, des cieux peuplés par des personnages hors du commun et surtout un monde onirique. Un monde à la fois surréaliste et atypique. Mais, un cri d’alarme à peine masqué.  Avec, heureusement, un message d’espoir. Et, une invitation à réfléchir sur l’avenir de la planète.....et sur le rôle effectif (souvent destructeur) des dirigeants. « Chez les Terriens, les génies volent et sont puissants. Ils vivent dans des lampes et font ,des rêves de leur maître, une réalité », faisant passer leur monde du Déclin à l’Asphyxie.

 

L’Auteur : Née en 1989 à Tizi Ouzou. Etudes en pharmacie. Déjà auteure  d’un premier roman, en 2008 («  Les Voix du Hoggar », Ed. Dalimen)

Extrait : « La  lente destruction de Terre a vu la progression en flèche de ces fabrications infernales, le tout orchestré par l’Homme mû par sa soif de pouvoir. Surproduction, spoliation des terres,  constitution d’armées redoutables, coups d’état, génocides massifs, plus rien ne l’arrêtait. Ni la fonte des glaces, ni la perforation de la couche d’ozone, ni la mort progressive des forêts et de la faune, ni les attentats destructeurs....L’Homme devint l’instigateur de son apocalypse... » (p 13).

Avis : Bel (et périlleux)  exercice de style....et, surtout, une  très belle couverture (signée Sarah Handala). Il n’est pas certain que ce roman du genre dit « Fantasy  » connaisse le succès. Trop en avance, par son style et son récit  (chez nous),  sur son temps ?Espère me tromper !

Citations : «  L’ignorance engendre bien souvent la crainte et la violence » (p 26), « De tous temps, un bouc émissaire avait été désigné pour réunir toute l’amertume du peuple, lui-même sous le joug d’un puissant bourreau » (p 45),  « Un homme sans désirs, sans passions, sans envies ni buts n’est qu’une enveloppe charnelle condamnée à dépérir » (p 88).