Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Skikda- Plage Guerbaz

Date de création: 19-07-2016 16:30
Dernière mise à jour: 19-07-2016 16:30
Lu: 105 fois


TOURISME- REGION - SKIKDA – PLAGE GUERBAZ

Plage Guerbaz (Skikda), l’atout de la nature vierge

© Aps, dimanche 17 juillet 2016

Plage magnifique située en plein milieu d'une zone humide d’importance internationale classée Ramsar, "Guerbaz" qui se trouve dans la commune de Djendel à l’Est de Skikda, peut se targuer d’être un des rares sites du littoral national à proposer à ses visiteurs mer et nature vierge.

Bien que prisée par les estivants depuis plusieurs années, c’est seulement cet été que cette plage, distante d’à peine 40 km de la ville de Skikda, a été officiellement ouverte à la baignade par la direction du Tourisme.

Ce sont surtout les estivants de Guelma, Constantine et d'Oum El Bouaghi mais aussi d’ailleurs qui fréquentent cette plage au sable doré juste au pied de montagnes densément boisées surtout après le bitumage des routes y donnant accès. 

L’on parvient à Guebaz par deux routes. La première passe via la commune de Djendel (daïra d’Azzaba). C’est une voie au tracé facile qui traverse la zone humide Guerbaz-Sanhadja. La seconde traverse la localité montagneuse El Allia de la commune de Filfila. Cette route qui dévale la montagne, est très sinueuse avec des virages difficiles. Sa largeur réduite permet difficilement le passage de deux voitures. Toutefois, les paysages offerts sont saisissants avec une végétation luxuriante où l’on a l’impression d’être les premiers à pénétrer ces terres vierges.

Au bout de cette route, Guerbaz se découvre à ses visiteurs, tel un joyau, par sa fraîche brise marine et l’étendue infinité de la mer méditerranée limpide.

 

La zone humide Guebès-Sanhadja, une destination de prédilection de l’écotourisme

 

Pour celui qui voudrait s’initier aux petits plaisirs de l’écotourisme, la zone humide Guerbès-Sanhadja est toute indiquée. Merveille naturelle de la wilaya de Skikda, cette zone figure depuis 2001 sur le classement Ramsar des zones humides protégées d’importance mondiale.

Elle englobe 42.100 hectares s’étendant des communes Benazouz, El Marsa et Djendel (wilaya de Skikda) à Berrahal dans la wilaya voisine d’Annaba. Neuf (9) lacs composent le complexe humide de ce coin paradisiaque entouré d’une forêt de 2.580 hectares au pied de laquelle se développe une végétation luxuriante parsemée de marécages offrant un habitat idéal pour des dizaines d’espèces d’oiseaux endémiques et migrateurs. A tout cela s’ajoute l’atout balnéaire de ses superbes plages dorées.

Environ 230 espèces avifaunes dont 140 vivants en zones humides élisent domicile à Guebès-sanhadja dont le flamant rose, l’albatros, la grue, la huppe fasciée, l’échasse blanche et le héron pourpré.

Pas moins de 11.185 oiseaux migrateurs ont été recensés en 2015 dans cette zone humide par la conservation des forêts, assure Baderddine Souissi, chargé de la biodiversité à la maison de l’environnement de Skikda.

En 2014, ce chiffre était de 7 726 oiseaux, selon ce cadre qui attribue cette progression à la multiplication des patrouilles de forestiers luttant contre le braconnage et à l’intensification de la surveillance des activités industrielles.

 

Alerte sur les atteintes à cette aire protégée

 

En dépit de sa classification en zone protégée d’importance mondiale, le couvert végétal de cette zone subit de multiples agressions depuis plusieurs années, avertissent des associations dont Barik 21 pour les énergies renouvelables et le développement durable. 

Pour Mohamed Tebouche, président de cette association, la végétation de cette aire est en régression "sous l’action des incendies volontaires déclenchés pour en piller les richesses, de la coupe illicite des arbres et du pacage non autorisé", selon lui.

Une solution rapide doit être trouvée pour stopper cette saignée dont la première conséquence sera le recul des réserves en eau superficielle et souterraine de cette zone et la migration des oiseaux qui y habitent.