Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Don du sang 2015

Date de création: 17-07-2016 17:29
Dernière mise à jour: 17-07-2016 17:29
Lu: 155 fois


SANTE- SANG – DON DU SANG 2015

À l’instar des autres pays, l’Algérie célèbre, comme chaque année, mi-juin 2016,  la Journée mondiale du donneur de sang, sous le slogan «Le sang, un lien universel». Pour ce faire, le ministère de la Santé a souligné que «grâce aux différents partenariats et à la collaboration du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, 44.786 poches de sang ont été collectées durant le mois sacré 2015 ayant ainsi permis de sauver la vie de dizaines de milliers de patients». Dans ce cadre, le ministère a fait savoir que le nombre de dons pour 1.000 habitants, indicateur de la disponibilité générale du sang, est de 13,36 en Algérie, alors que le taux médian pour les pays à revenu moyen comme l'Algérie est de 11,7. Il invite toute la société à se mobiliser pour «la réalisation de l'objectif d'autosuffisance, indispensable pour relever le défi d'assurer un approvisionnement national en sang et en produits sanguins, car les patients nécessitant une transfusion sanguine sont en droit d'attendre qu'il y ait suffisamment de sang pour répondre à leurs besoins», conformément à la résolution de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS). L’ANS rappelle que la collecte de poches de sang a enregistré en 2015 une hausse de 6% par rapport à l'année 2014, dont 2/3 ont été recueillis au niveau des structures de transfusion sanguine fixes et 1/3 en collecte mobile.
Le même document précise que «pas moins de 539.891 poches de sang ont été collectées en 2015, à travers le territoire national, représentant une augmentation de 6% par rapport à l'année 2014 dont 2/3 ont été recueillis au niveau des structures de transfusion sanguine fixes et 1/3 en collecte mobile». Selon la même source, 69% des dons sont issus de donneurs bénévoles dont 24% réguliers et 45% occasionnels, cependant 31% des dons proviennent encore de donneurs de compensation. Il faut noter que la célébration de la Journée mondiale de donneurs de sang vise à remercier les donneurs de sang et met l’accent sur la notion de «partage» et de «lien» qui unit les donneurs de sang et les patients. En outre, le slogan adopté cette année, «Partagez la vie, donnez votre sang», attire l’attention sur le rôle des systèmes de dons volontaires pour encourager les gens à prendre soin les uns des autres et pour promouvoir la cohésion sociale. Elle met en lumière les témoignages de personnes dont les vies ont été sauvées, ce qui permettra de motiver les donneurs réguliers à continuer à donner leur sang et les personnes en bonne santé qui ne l’ont jamais fait, en particulier les jeunes, à commencer à le faire.
À travers cette manifestation, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière vise à remercier les donneurs de sang volontaires et non rémunérés du geste salvateur qu’ils font en donnant leur sang. Elle vise également à sensibiliser à la nécessité de donner son sang régulièrement pour garantir la qualité, la sécurité et la disponibilité de sang et de produits sanguins pour les patients qui en ont besoin. La transfusion de sang et de produits sanguins aide à sauver des millions de vies chaque année. Elle peut aider à prolonger la vie de patients souffrant de maladies mortelles et d’améliorer leur qualité de vie, et est utilisée lors d’actes médicaux et chirurgicaux complexes. Elle joue, en outre, un rôle essentiel et salvateur pour la santé de la mère et de l’enfant, des traumatisés (victimes d’accidents de routes et de conflits armés) ainsi que lors des catastrophes naturelles et causées par l’homme. Toutefois, la demande est supérieure à l’offre et les services de transfusion sanguine sont confrontés à la nécessité de trouver suffisamment de sang tout en en assurant la qualité et la sécurité. Un approvisionnement suffisant ne peut être garanti qu’à travers des dons de sang réguliers par des donneurs volontaires non rémunérés. L’objectif de l’OMS vise 100% de dons provenant de donneurs réguliers et bénévoles, et que tous les pays parviennent à s’approvisionner exclusivement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d’ici 2020. La résolution de l'Assemblée mondiale de la santé invite instamment tous les États membres à mettre en place des systèmes nationaux de transfusion sanguine fondés sur les donneurs de sang volontaires non rémunérés et à œuvrer à la réalisation de l'objectif d'autosuffisance.