Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Andi 2015

Date de création: 03-04-2016 21:16
Dernière mise à jour: 03-04-2016 21:16
Lu: 210 fois


ECONOMIE – INVESTISSEMENT – ANDI 2015

950 projets d’investissement ont été déclarés, toutes nationalités confondues, durant l’année 2015. Ces projets, d’un montant de l’ordre de 1 473,414 milliards de dinars,  comptent créer plus de 143 330 nouveaux emplois.

Les investissements déclarés au niveau de l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi) ont chuté de 20% en 2015. C’est ce qu’a indiqué l’agence dans son bilan publié sur son site Internet (mars 2016) . “La tendance générale des investissements déclarés au niveau de l’Andi connaît une courbe relativement descendante déjà constatée lors des 9 premiers mois (-12%) pour atteindre une baisse en fin d’exercice 2015 à (-20%), soit 1 954 projets, et ce, après une très bonne année 2014”, relève l’agence, précisant que les données publiées sont provisoires. Globalement, 7 950 projets d’investissement ont été déclarés, toutes nationalités confondues, durant l’année 2015.
Ces projets d’un montant de l’ordre de 1 473,414 milliards de dinars comptent créer plus de 143 330 nouveaux emplois. Le nombre de projets impliquant des étrangers a atteint 112 projets avec un volume global des investissements déclarés évalué à environ 113,145 milliards de dinars et une prévision de création de 14 951 emplois. Ils ne représentent que 1,4% des projets déclarés. Les investissements locaux sont évalués à 7 838 projets, soit 98,6% des intentions d’investissements déclarées, pour un montant global estimé à 1 360,269 milliards de dinars, pouvant générer 128 379 postes de travail. Par types d’investissement, la création occupe la première position avec 4 638 projets, soit 58,34% des investissements déclarés.
Les projets d’extension viennent en deuxième position (3 135 projets), soit environ 39,43%, suivis de la réhabilitation avec 149 projets et la réhabilitation-extension avec 28 projets. L’analyse par secteur d’activité des projets déclarés montre une forte prépondérance des secteurs du transport (2 572 projets), représentant 32,35% des projets déclarés, suivi de l’industrie (2 124 projets, soit 26,72%), puis les services (1 176 projets), le BTPH avec 1 468 projets, l’agriculture pour 244 déclarations d’investissement, le tourisme (232 projets) et la santé (134 projets). En emplois projetés, le secteur de l’industrie conforte sa première place avec 69 772 emplois, suivi par le BTPH avec 21 449 postes de travail. Les services arrivent à la troisième place avec une prévision de création de 16 849 emplois. Par secteurs juridiques, le premier vient en tête avec 7 788 projets et une prévision de création de 131 057 emplois, suivi du secteur public avec 146 projets. 16 projets sont mixtes. Par filières industrielles, l’agroalimentaire se place en pole position, en valeur financière et comme le plus grand pourvoyeur d'emplois, avec 613 projets de 238,617 milliards de dinars, en 2015, et un potentiel de création de 18 788 emplois. Les matériaux de construction, céramique et verre, occupent la deuxième place avec 409 projets, pour un montant global estimé à 218, 848 milliards de dinars, à même de générer 15 613 emplois. La filière chimie, caoutchouc et plastique, arrive en troisième position avec 372 projets, pour un montant global de 117,057 milliards de dinars, capables d’offrir 11 885 postes de travail.
Dans les industries sidérurgique, métallique, mécanique et électrique (Ismme), l’Andi dénombre 344 projets de 100,343 milliards de dinars, pouvant créer 14 992 emplois. L’analyse du bilan 2015 montre également qu'en matière de répartition spatiale des investissements, le Nord concentre l'essentiel des projets en captant près de 5 008 projets. La région Nord-Centre a attiré 2 756 projets. 1 777 projets sont projetés dans les Hauts-Plateaux, 771 à l’Est, 291 à l’Ouest et 103 dans le Grand Sud.