Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Allek Mohamed- Handisport

Date de création: 31-03-2016 15:26
Dernière mise à jour: 31-03-2016 15:26
Lu: 103 fois


SPORTS- PERSONNALITES- ALLEK MOHAMED- HANDISPORT

L’ex-athlète handisport, Mohamed Allek, une légende du handisport algérien, s’est éteint, dans la nuit de lundi 7 mars 2016 à Alger, à l’âge de 42 ans, des suites d’une longue maladie, laissant derrière lui un riche palmarès sur le double plan national et international.

Allek a, notamment porté haut l’étendard national dans les grands évènements planétaires, à l’instar des championnats du monde et des jeux Paralympiques, où il avait décroché plusieurs médailles d’or et battu des records du monde dans les 100, 200 et 400 mètres. Le défunt sera enterré  au niveau de son village d’origine, Agouni Gueghrane (Tizi Ouzou). Allek laisse derrière lui une belle carrière sportive. Pionnier du handisport algérien, premier médaillé paralympique et mondial africain et arabe, Allek est et restera peut-être à jamais l’athlète le plus titré du handisport algérien. Il laisse derrière lui une soixantaine de médailles, toutes compétitions confondues, dont plusieurs records du monde. Après un éloquent et impressionnant parcours sportif, achevé aux jeux Paralympiques (JP) de Pékin en 2008, Mohamed Allek a décidé d’entamer une carrière d’entraîneur. En 1994, Mohamed Allek franchira le Rubicon international avec aisance. À l’occasion de son premier championnat du monde à Berlin (Allemagne), Allek signera ses premiers pas au plus haut niveau (deux médailles, dont une en or). Depuis, Mohamed Allek a accumulé titres, records et distinctions. En 1996 à Atlanta (États-Unis), Allek remporta ses premiers titres paralympiques (100 et 200 m), avant de confirmer à ceux de Sydney (Australie) en 2000 (or aux 100, 200 et 400 m) puis récolter le bronze en 2004 à Athènes (Grèce). Un des moments forts dans sa carrière était, sans conteste, la médaille d’honneur (Al Athir) qu’il avait reçue des mains du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika en 2000, au stade du 5-Juillet, en marge de la finale de la coupe d’Algérie de football entre le WA Tlemcen et le CR Béni Thour.