Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché- Consommation 2015

Date de création: 31-03-2016 15:04
Dernière mise à jour: 31-03-2016 15:04
Lu: 158 fois


ENERGIE- ETUDES ET ANALYSES- MARCHE- – CONSOMMATION 2015

Le secteur a importé plus de 4 millions de tonnes de produits pétroliers, en 2015, pour faire face à la demande du marché
Le niveau de la consommation nationale en énergie, pour l’année 2015, a poursuivi sur la même cadence à la hausse pour atteindre 58 millions de TEP. Les synthèses préliminaires des réalisations du secteur, pour la période en question indiquent que l’ensemble des produits ont été concernés par cette croissance. Les données présentées par le secteur (mars 2016)  précisent que 18,3 millions de tonnes de produits pétroliers ont été consommés en 2015, contre 17,5 millions de tonnes en 2014, soit une augmentation de 5,5%. Une évolution induite par l’importance de la demande sur les essences et le gasoil. Pour l’électricité, un accroissement de 8,0% a été relevé par rapport à l’année 2014. Une hausse essentiellement tirée par la demande sur la basse tension, soit une hausse de +11%.  Cette demande a enregistré un nouveau record, en termes de Puissance maximale appelée (PMA), durant la saison estivale 2015, atteignant un pic de 12,4 GW (+14%) par rapport à la pointe de l’été 2014 (10,9 MW). Concernant le gaz naturel, les données du secteur précisent que la consommation nationale a atteint 39,5 milliards m3 en 2015, soit une hausse de plus de 5% par rapport à 2014, sachant que la demande a été tirée par les besoins de la filière «pétrochimie» et la demande des ménages.
Selon la même source, la production des hydrocarbures, au titre de l’année écoulée, a connu une stabilité alors que la production commerciale primaire de ce secteur a atteint 153 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), contre 155 millions de TEP en 2014. Les prévisions indiquent que la production primaire d’hydrocarbures devrait renouer avec la croissance dès 2016, avec la mise en exploitation de plusieurs gisements. Au plan des investissements, le secteur a mobilisé plus de 16 milliards de dollars, en 2015, en légère baisse de 2% par rapport au niveau de 2014. Aussi, Sonatrach a entrepris la mise en place de son plan de développement à moyen terme «PMTE 2016-2020», dans l’objectif d’optimiser ses performances.
Un montant de 73 milliards de dollars a été mobilisé pour la réalisation des objectifs stratégiques retenus sur cette période par la compagnie.  Un programme qui devra porter le volume des exportations d’hydrocarbures de 100 millions TEP en 2015 (le même volume enregistré en 2014), à 130 millions TEP à l’horizon 2020, et d’assurer l’approvisionnement du marché national qui atteindra 70 millions TEP en 2020.   Même si le volume des exportations est resté le même que celui de 2014, leur valeur a fortement chuté (-43,5%) pour atteindre 33,1 milliards de dollars, contre 58,6 milliards de dollars en 2014 du fait de la chute des prix du pétrole, entamée en juin 2014, pour s’accentuer en 2015.
En matière d’importations, le secteur a importé plus de 4 millions de tonnes de produits pétroliers, en augmentation de 45% par rapport à l’année précédente, pour répondre à la demande en constante croissance.
Toutefois, est-il souligné, la forte chute des prix sur les marchés internationaux s’est traduite par une baisse de 9% de la facture des importations pour atteindre 2,2 milliards de dollars contre 2,4 milliards dollars en 2014.