Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bejaia

Date de création: 22-06-2018 17:38
Dernière mise à jour: 22-06-2018 17:38
Lu: 40 fois


ECONOMIE- REGION- BEJAIA

 

Le programme du Président de la République, lancé depuis plusieurs années à travers les différentes wilayas du pays, a enregistré des résultats positifs sur le plan économique, avec un équilibre régional et un développement tous azimuts dans les différents secteurs d’activité. Un programme qui a permis d’injecter des sommes importantes pour le lancement de tous les chantiers de développement pour l’amélioration du cadre de vie des populations. Un programme sans précédent dont a bénéficié l’ensemble des régions du pays. Grace à ce programme, le citoyen a enregistré une avancée considérable dans son quotidien avec ces nouvelles routes, écoles, universités, hôpitaux et autres secteurs qui touchent de près les populations.
La wilaya de Bejaia a bénéficié d’un programme consistant qui a concerné tous les secteurs d’activité. Ce programme consiste en le lancement et l’achèvement des projets retenus. Des projets destinés à la mise à niveau à travers les différentes communes de la wilaya. Ainsi, au titre de l’année 2017, la wilaya de Bejaia a bénéficié d’une autorisation de programme d’ un montant global de 2.312.000.000 DA auquel s’ajoute un reliquat du programme antérieur de plus de 220 millions de dinars.



Cette enveloppe financière a permis l’inscription de 533 opérations. Avec cette manne financière importante, la wilaya a axé principalement sa vision de développement sur des secteurs stratégiques qui ont enregistré des retards, d’où des taux inférieurs au taux national ou comparativement avec d’autres wilayas. Ainsi, quatre secteurs, à savoir l’énergie, avec le raccordement des foyers en gaz naturel, les ressources en eau, avec l’achèvement des projets d’alimentation en eau potable, l’habitat, qui connaît un grand déficit, et enfin les travaux publics avec des infrastructures de base lancées et dont les délais de réception ont largement été dépassés. Ainsi, pour le raccordement en gaz de ville des communes de la wilaya, Bejaia traîne avec le taux le plus faible du pays qui ne dépasse pas les 43%. Une attention particulière a été donnée à ce secteur en luttant d’abord contre le phénomène des oppositions des citoyens qui refusent le passage des canalisations sur leurs terrains privés. La vision est claire pour ce secteur, à savoir, 30 communes seront raccordées en gaz de ville avec un montant injecté de près de 10 milliards de dinars pour la wilaya, qui vient de bénéficier  d’un programme de grande envergure. C’est une véritable aubaine pour les nombreuses localités situées dans des régions montagneuses au climat rigoureux, particulièrement en période hivernale. C’est dire que les populations privées de gaz de la wilaya auront encore à patienter deux années pour voir leur calvaire de gaz butane complètement disparus wilaya. Ainsi, avec un taux actuel qui ne dépasse guère les 43% de pénétration de gaz, pour quelque 50.000 foyers, la wilaya une fois tout ce programme achevé atteindra le taux de 85 % de raccordement en gaz de ville. Ce programme comprenant trois tranches continues où 4.700 km de réseaux de distribution seront réalisés pour alimenter 120.000 foyers, avec un montant global de près de 1.850 milliards de centimes pour un délai de réalisation fixé entre 18 et 24 mois. Avec ce montant financier, le feuilleton du gaz naturel à Bejaia sera définitivement réglé, pourvu que les populations épargnent ce projet des oppositions qui ne devraient plus trouver de prétexte.
Pour le secteur de l’habitat, qui lui aussi est mal loti,  la wilaya a bénéficié à ce jour de 136.751 logements tous segments confondus, à savoir, LSP, RHP, rural et AADL. Uniquement pour l’année 2017, la wilaya de Bejaia a bénéficié de 28.750 logements publics locatifs dont 15.261 sont achevés et 12.558 en cours de réalisation et dont la consommation est de l’ordre de 16.647.207.000 DA.  Le plus important dans ce programme d’habitat est la concentration des projets sur un site qui comprend tout le programme pour être transformé en une nouvelle ville avec tous les équipements sociaux et éducatifs.  Le site du projet de réalisation d’un programme de 120.000 logements location-vente, auquel s’ajoute le chantier de réalisation  de 4.200 logements location-vente AADL, est situé à Ighzer Azarif dans la commune d’Oued Ghir. Ce site, qui est en plein chantier, compte 8.100 logements AADL et 6.920 logements promotionnels locatifs (LPL) déjà en voie d’achèvement, ainsi que 56 équipements sociaux éducatifs, dont un lycée, un CEM et 5 groupes scolaires seront lancés prochainement.  L’état d’avancement très appréciable de cette nouvelle ville de 16.000 logements tous segments confondus avec l’inscription du projet des VRD dont le montant avoisine les 17 milliards de dinars, laisse espérer que les logements achevés seront distribués avec toutes les commodités d’accueil.  Pour le secteur des ressources en eau
(hydraulique), la wilaya de Bejaia possède des ressources importantes dépassant les besoins réels des populations, il faut une bonne gestion de l’eau et une exploitation  plus appropriée  avec une mise à niveau, une réhabilitation des réseaux et l’achèvement des projets en cours de réalisation pour permettre aux 24  communes de  la  wilaya d’être alimentées  avec une plage horaire de 20 heures par jour  avant le mois de ramadhan prochain. 24 communes de la wilaya  sont alimentées au quotidien dont 17 à partir  du couloir de Tichi Haff, une commune à travers le barrage Ighil Amda, 17 autres  verront leur alimentation améliorée d’ici la prochaine période estivale, et pour les 5 communes restantes ce sera après le lancement de l’appel d’offres. C’est dire que près de 41 communes de la wilaya auront de l’eau avec une plage horaire de 20H/jour avant la fin du semestre 2019. Ainsi, avec un volume d’eau destiné à l’AEP de 256.000 m3  jour, les besoins de la wilaya ne sont que de 144.000 m3 jour. L’objectif tracé lors de cette visite se distingue en trois phases.



Pour la saison estivale 2018, 24 communes, soit 479 villages et 332.000 habitants, passeront à une alimentation au quotidien. Sur ces 24 communes, 17 sont concernées par le transfert à partir du barrage de Tichi Haff dont les travaux de raccordement sont en voie d’achèvement. Il s’agit de Beni Djellil, Feraoun, Semaoun, Souk Oufella, Barbacha, Tifra, Beni Maouche, Tibane, El Flaye, Sidi Ayad, Tinebdar, Timezrit, Chemini, Fenaia, Tamokra, Msisna et Bouhamza. La commune de Draa El Gaid est concernée par le transfert d’Ighil Amda. Pour les 6 communes restantes, des actions d’amélioration ont été engagées. Elles portent sur la mise à niveau des réseaux et des installations hydrauliques, pris en charge dans les différents programmes de développement. Pour la fin d’année 2018, 12 autres communes (Kendira, El Kseur, Toudja, Akfadou, Ouzellaguen, Tameridjt, Taskriout, Ait Smail, Kherrata, Adekar, Taourirt Ighil et Boukhelifa) passeront à une alimentation quotidienne. Ces dernières nécessitent des travaux de mise à niveau des réseaux pour lesquels les financements sont octroyés et les travaux sont en cours de lancement. Avant le ramadhan 2019, les cinq communes restantes, à savoir Boudjellil, Beni Melikeche, Ighil Ali, Ait Rezine et Igherem passeront à une alimentation quotidienne. Un appel d’offres est en cours de lancement.  2,5 milliards de dinars ont été mobilisés pour exécuter le programme tracé. Un projet de réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer est octroyé également pour notre wilaya afin d’assurer une sécurité en matière d’alimentation en eau. Un programme très ambitieux qui est en cours de réalisation et qui permettra d’assurer une alimentation quotidienne H24 pour les communes de la wilaya de Bejaia. Avec 1,6 milliard de dinars pour la réhabilitation du réseau AEP, un programme d’urgence a été tracé pour rattraper le retard avec une enveloppe financière estimée à 280 milliards de centimes, destinée à prendre en charge des projets pour l’amélioration de l’alimentation en eau potable des communes en souffrance. Le secteur des travaux publics a enregistré un essor considérable avec le lancement de trois importants projets en cours de réalisation et qui concernent la pénétrante autoroutière de 100 km reliant Ahnif dans la wilaya de Bouira au port de Bejaia. 50 km entre Ahnif et Takrietz (Sidi Aich) sont mis en service, soit 50% des travaux et dont la durée entre Bejaia et Alger a été réduite de deux heures, soit 4 heures de trajet au lieu de 6 heures auparavant. Dès l’achèvement total de ce projet, la capitale sera reliée en deux heures de trajet. Le second projet en voie d’achèvement est l’échangeur des 4 chemins à l’entrée de la ville de Bejaia qui permettra de fluidifier la circulation sur les trois routes nationales. Le taux d’avancement du projet d’aménagement et de réhabilitation des gorges de Kherrata est de 55%. Il va sans dire que grâce au programme très ambitieux du Président de la République, la wilaya de Bejaia a enregistré un développement important qui aspire aux attentes de ses populations.