Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Annaba

Date de création: 22-06-2018 17:35
Dernière mise à jour: 22-06-2018 17:35
Lu: 18 fois


ECONOMIE- REGION- ANNABA

 

De profondes mutations socioéconomiques et culturelles ont été enregistrées durant ces quinze dernières années à l’échelle de la wilaya de Annaba, à l’instar des autres régions du pays, sous la conduite éclairée du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Par réalisation et par ordre d’importance, l’on peut citer la réhabilitation du complexe sidérurgique d’El Hadjar, qui a nécessité une enveloppe financière conséquente de l’ordre d’un milliard de dollars ayant permis le redémarrage et la remise en service  de ses installations stratégiques, à l’exemple du Haut Fourneau. Cette opération, qui a suscité une grande satisfaction au sein des sidérurgistes, témoigne de la volonté politique de redonner un contenu concret à l’option de l’industrie industrialisante mise en œuvre au  lendemain de l’indépendance du pays. L’investissement  consenti dans ce cadre va permettre  de porter la production d’acier liquide à 2,2 millions de tonnes par an. L’autre acquis, qui n’est pas des moindres, concerne le lancement entre 2013 et 2014 des travaux de réalisation de la nouvelle ville de Draa Errich, venue apporter des solutions au problème aigu du foncier et à la concrétisation des programmes d’équipements collectifs demeurés en hibernation depuis de longues années. Véritable nouveau centre urbain qu’on qualifie de ville intelligente dotée de toutes les commodités nécessaires à une vie décente, Draa Errich, située à 20 km à l’ouest de la ville de Annaba, comptera quelque 58.000 logements, tous segments confondus, dont plus de 6.000 unités ont été déjà achevées. Le centre de lutte contre le cancer (CLCC) représente également un acquis important. Mis en service depuis 2015, le CLCC est venu ainsi répondre aux besoins des patients de la région Est du pays qui ne se déplaceront plus à Constantine, à Alger et Ouargla. Outre cela, la wilaya a bénéficié d’un projet de réalisation d’un établissement hospitalier spécialisé en chirurgie cardio-vasculaire d’une capacité de 120 lits, implanté dans la commune d’El Bouni, et qui entrera en service le premier trimestre 2019. Le secteur des transports n’a pas été en reste des mutations profondes qu’a connues la wilaya de Annaba, avec la réalisation de deux  grands projets d’envergure venus renforcer les infrastructures existantes, à savoir, la nouvelle aérogare de l’aéroport international Rabah-Bitat et la nouvelle gare routière. S’insérant dans le cadre des efforts entrepris  pour donner un souffle nouveau au développement global à l’échelle de la ville de  Annaba, ces projets structurants, qui s’ajoutent à d’autres, ont eu des incidences positives sur l’amélioration des prestations  de service par rapport au passé. Construite à la cité du 1er-Mai sur les limites entre la commune de  Annaba et celle d’El Bouni, la nouvelle gare routière, dont la capacité d’accueil est de 4,3 millions de passagers par an, a nécessité  860 millions de dinars. Son exploitation  a grandement contribué au désengorgement de la circulation au niveau de l’entrée sud de la ville de Annaba et à la fluidité de la circulation, mettant fin aux embouteillages  aux heures de pointe et offrant des conditions de travail et d’accueil appréciables aux transporteurs privés et aux passagers. L’autre infrastructure de transport dont a bénéficié la métropole Annaba est la nouvelle aérogare de l’aéroport international Rabah- Bitat. Cette réalisation est la vitrine la mieux indiquée  pour exprimer  la gaieté et l’orgueil d’un pays et d’une région qui aspirent au développement et à la modernité. Construite selon les normes internationales,  elle représente également  une fierté non seulement pour la wilaya de Annaba mais aussi pour la région Est du pays.  D’une capacité d’accueil de plus de 700.000 passagers par an, la  nouvelle aérogare,  qui  s’étale sur une superficie totale de 12 hectares, comprend toutes les commodités. Sa réalisation a nécessité un investissement public de 1,5 milliard de dinars. La nouvelle gare maritime, en cours de réalisation au port de Annaba en face de la gare ferroviaire,  est l’autre acquis de la population et de la ville de Abou Marouane Echarif, tout comme l’usine Cital, fruit de la coopération algéro-française, qui fournit des rames de tramway à une vingtaine de wilayas du pays. Parmi les autres acquis réalisés  sous la conduite du chef de l’Etat, M. Abdelaziz Bouteflika, on peut citer dans la foulée l’hôtel Sheraton, d’une capacité d’accueil de 203 lits, destiné à donner un nouvel élan au tourisme d’affaires auquel la ville s’y prête. Avec la mise en service  de quatre autres hôtels  en voie d’achèvement, le secteur du tourisme comptera 5.600 lits. Ce  qui devrait atténuer le déficit enregistré jusque-là. La wilaya de Annaba peut se targuer d’avoir une université qui draine actuellement quelque 46.000 étudiants répartis à travers sept facultés. Le  nouveau pôle universitaire d’El Bouni, avec 15.656 étudiants et doté de 45 laboratoires de recherche scientifique de standard international, est l’exemple parfait de l’intérêt qu’accorde le pays au savoir et à la connaissance.