Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Croissance économique 2015- Ons

Date de création: 17-02-2016 13:18
Dernière mise à jour: 17-02-2016 13:18
Lu: 291 fois


ECONOMIE – ETUDES ET ANALYSES- CROISSANCE ECONOMIQUE 2015- ONS

Le rythme de la croissance économique en Algérie a ralenti durant le 3e trimestre 2015, en atteignant 3,3% par rapport à la même période de l'année 2014 (contre 5% au 3e trimestre 2014, comparativement au même trimestre de 2013) ( Office national des statistiques/ ONS, 6 février 2016).

 Cet affaiblissement est dû au secteur des hydrocarbures, après une année 2014 qui semblait augurer une reprise, qui est de nouveau dans une situation de diminution importante de son activité, explique l'ONS qui élabore, pour la première fois en période trimestrielle, les tendances de la croissance du PIB du pays, alors que les statistiques de cet indicateur macroéconomique étaient, auparavant, élaborées annuellement. Néanmoins, le PIB hors hydrocarbures s'est relativement amélioré en enregistrant une croissance de 5% au 3e trimestre 2015 par rapport à la même période de 2014 (contre 4,6% au 3e trimestre 2014, comparativement au même trimestre de 2013). En valeur, le PIB nominal global (avec prise en considération de l'évolution des prix) s'est établi à 4.155,2 mds DA au 3e trimestre 2015 (contre 4.334,3 mds DA à la même période de 2014). Ce ralentissement de la croissance du PIB s'explique, plus précisément, par une décroissance de 1,3% du secteur des hydrocarbures dont la valeur ajoutée est passé à 794,7 milliards de dinars (mds DA) au 3e trimestre 2015, contre 1.197,4 mds DA au même trimestre de 2014. Il est, par ailleurs, constaté que la sphère réelle (secteurs d'activité en dehors des taxes et droits des douanes, services financiers et affaires immobilières) a enregistré une croissance de 3%. En valeur, le PIB de la sphère réelle (agriculture, hydrocarbures, industrie, BTPH et services marchands) est passé à 3.144 mds DA sur la période juillet-septembre 2015.

L'agriculture rebondit, les services marchands dominent

Par secteurs d'activités, l'industrie, l'agriculture et le bâtiment-travaux publics-hydraulique (BTPH) ont enregistré les taux de croissance les plus importants. Ainsi, le volume de la valeur ajoutée du secteur de la construction (BTPH, y compris les services et TP pétroliers) a progressé de 6% au cours du troisième trimestre 2015 (contre 6,3% à la même période de 2014) passant à 487,3 mds DA contre 456,2 mds DA. De même, le secteur agricole a affiché un taux de croissance 5,5% au 3ème trimestre de l'année 2015. En valeur, le PIB agricole (y compris la sylviculture et pêche) est passé à 490,4 mds DA (contre 443,6 mds DA). A son tour, la valeur ajoutée générée par le secteur industriel a enregistré une évolution de 5,5%, passant à 223,6 mds DA, contre 213,02 mds DA. Ce sont les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (ISMME), et les activités du bois et papier qui ont contribué le plus à cette croissance avec des hausses de leur PIB, respectivement de 10,3% et de 10%. Les activités industrielles eau et énergie, alimentaires, et matériaux de construction ont enregistré des croissances respectivement de 7,8%, de 7,1% et de 6,3%, alors que celle des activités de chimie, caoutchouc et plastique a été de 3,8%, et le textile de 0,3%. À l'inverse, les secteurs des mines et carrières, des cuirs et chaussures et des industries diverses ont été marqués par une décroissance, avec, respectivement, -4,8%, -6,8% et -19%. Par ailleurs, la valeur ajoutée des services marchands continue d'apporter une contribution positive à la croissance économique nationale, même si elle est en léger recul par rapport au 3e trimestre 2014, avec 4,9%. Le secteur des services marchands inclut les activités des transports et communication, du commerce, des hôtels, cafés et restaurants, des services fournis aux entreprises (consulting et services en dehors des institutions financières) et des services fournis aux ménages (médecins, avocats... ). En valeur, le PIB de ce secteur a été de l'ordre de 1.147,8 mds DA (contre 1.049,8 mds DA), représentant l'apport le plus important au PIB (27,6% de la valeur du PIB global). De son côté, le secteur des services non marchands (administrations et services publics) a réalisé un taux de croissance de 3,4% avec une valeur de PIB, passant à 677,3 mds DA (contre 670,06 mds DA).

---------------

Évolution du PIB par secteur d’activité

Croissance du PIB global et du PIB par secteur d'activité au cours des trois premiers trimestres de l'année 2015 par rapport aux mêmes périodes de l'année 2014 (les chiffres entre parenthèses représentent la croissance de chaque trimestre de 2014 par rapport à celui de 2013):

- Croissance du PIB global   
- 1er trimestre : 3,1%     (2,4%)  
- 2e trimestre : 3,7% (5,1%)
- 3e trimestre : 3,3% (5%)
- Croissance du PIB hors hydrocarbures  
- 1er trimestre : 5,1% (5,9%)
- 2e trimestre: 5% (4,7%)
- 3e trimestre: 5% (4,6%)
- Croissance du PIB du secteur Agriculture  
- 1er trimestre : 6,3% (3,9%)
- 2e trimestre : 4,5% (2,8%)
- 3e trimestre : 5,5% (1,4%)
- Croissance du PIB du secteur Hydrocarbures
- 1er trimestre : -2,2% (-5,2%)
- 2e trimestre: +0,4%  (+5,6%)
- 3e trimestre : -1,3% (+5,9%)
- Croissance du PIB Industries  
- 1er trimestre : 6,1% (3,1%)
- 2e trimestre : 4,8% (4%)
- 3e trimestre: 5,5% (4,1)
- Croissance du PIB BTPH  
- 1er trimestre : 4,9% (5,2%)
- 2e trimestre : 5,7% (3,6%)
- 3e trimestre : 5,9% (6,3%)
-  Croissance du PIB Services marchands  
- 1er trimestre: 6,4% (9,4%)
- 2e trimestre : 5,6% (8,4%)
- 3e trimestre : 4,9% (6,9%).
- Croissance annuelle du PIB global hors hydrocarbures sur la période 2000-2014
-2000 : 3,8% (3,8%)
- 2001: 3% (6,2%)  
- 2002 : 5,6% (6,5%)
- 2003: 7,2% (6,6%)
- 2004: 4,3% (5%)
- 2005 : 5,9% (6%)
- 2006: 1,7% (5,4%)
- 2007: 3,4% (7%)
- 2008 : 2,4% (6,7%)
- 2009: 1,6% (9,6%)
- 2010 : 3,6% (6,3%)
- 2011: 2,9% (6,2%)
- 2012 : 3,4% (7,2%)
- 2013 : 2,8% (7,1%)
- 2014 : 3,8% (5,6%).