Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Indice Law and Order- Gallup 2018

Date de création: 21-06-2018 18:55
Dernière mise à jour: 21-06-2018 18:55
Lu: 29 fois


DEFENSE- ETUDES ET ANALYSES- INDICE LAW AND ORDER- GALLUP 2018

L’Algérie a obtenu un score de 79 sur cent dans l’indice « Law and Order » (loi et ordre) de l’institut Gallup qui mesure le sentiment de sécurité dans 142 pays dans le monde.

L’Algérie a affiché un indice de 79 sur cent en 2017 , contre 90 sur cent en 2016, selon le rapport 2018 sur la loi et l’ordre dans le monde (2018 Global Law and Order), publié jeudi 7 juin 2018 à Washington.

L’indice « Law and Order » mesure le sentiment de sécurité éprouvé au niveau personnel ainsi que les expériences personnelles concernant la criminalité.

Ce classement a été établi à partir d’entrevues téléphoniques et d’entretiens en face à face réalisés dans 142 pays, avec 148.000 personnes, selon cet institut de sondage, dont le siège se trouve à Washington.

Le sondage s’est basé sur quatre questions pour évaluer notamment la confiance des personnes en les forces de police et le degré de sécurité de nuit assuré dans leurs cités et quartiers.

Cette année, le Singapour a conservé la première place dans ce palmarès comme pays le plus sûr au monde avec un score de 97 sur cent, suivi de la Norvège, de l’Islande et de la Finlande avec un score de 93 sur cent chacun.

Les Etats Unis et la France viennent loin derrière avec un score de 84 sur cent chacun.

Pour la deuxième année consécutive, le Venezuela a enregistré le pire des scores avec un indice de 44 sur cent ce qui reflète, selon Gallup la persistance de la crise dans ce pays.

Seulement 17% des vénézuéliens interviewés ont déclaré se sentir en sécurité en marchant dans les rues la nuit, alors que 24% ont dit avoir confiance envers la police.

En bas de la liste, figure aussi l’Afghanistan, le Soudan du Sud, le Gabon, le Liberia et l’Afrique du Sud, considérés comme pays dangereux, selon cette enquête.

Le score indiciel mondial en 2017 a été de 81 sur cent, précise Gallup qui relève que 86 pays dans cette nouvelle édition du rapport ont affiché des résultats inférieurs à cette moyenne.

Globalement 69% des personnes interviewés à travers le monde disent avoir confiance en leur police et 68% et se sentent en sécurité lorsqu’ils se promènent seuls la nuit.

Toujours selon l’enquête, 13% des personnes interrogées affirment avoir été victimes d’un vol et 5% avoir fait l’objet d’une agression.

Par région et à l’instar des années précédentes, les pays d’Amérique Latine et les Caraïbes ont continué de cumuler les plus mauvais scores (62 sur cent) en 2017 contre 64 sur cent en 2016. Les personnes interrogées sont moins susceptibles de se sentir en sécurité.

En revanche, les résidents des Etats-Unis, du Canada, de l’Asie du Sud-Est, de l’Asie de l’Est et de l’Europe occidentale sont les plus susceptibles de se sentir en sécurité. Ces pays affichent des scores indiciels de 85 sur cent et plus.

L’institut précise, par ailleurs, qu’il existe des relations étroites entre les réponses des personnes interviewées et les mesures externes liées au développement économique et social du pays.

Ces relations renseignent sur la façon avec laquelle le taux élevé de criminalité peut affecter la cohésion sociale et les performances économiques d’un pays, explique cet institut,

Gallup rappelle qu’il est important de suivre ces indicateurs qui sont importants, en particulier pour les Nations Unies, pour continuer de surveiller l’évolution des sociétés.

« L’ONU vise à promouvoir des sociétés justes pacifiques et inclusives  » dans le cadre des objectifs du développement durable qu’elle s’est fixée d’atteindre, indique Gallup.