Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sidi Bel Abbès 2015

Date de création: 04-02-2016 14:11
Dernière mise à jour: 04-02-2016 14:11
Lu: 206 fois


 

 ECONOMIE- REGION – SIDI BEL ABBES 2015

Incontestablement, les feux sont au vert dans la wilaya de Sidi Bel Abbès qui s’est remise à niveau, au gré d’une rationalité dans l’approche adoptée, d’une efficacité dans les actes de reprise et d’une application rigoureuse des mesures d’équilibre entre ses zones.

Les résultats du  bilan annuel présenté par son premier responsable,  Hattab Mohamed Amine laisse , fin janvier 2016, effectivement apparaitre  une relance certifiée par entre autre un taux de consommation des crédits dépassant les 60%, soit un progrès considérable en comparaison à celui d’il y a deux ans auparavant, n’excédant guère la barre des 20%. Un chiffre traduit par le lancement de tous les projets inscrits à l’indicatif de la wilaya, la réception d’infrastructures socio-educatives, administratives, culturelles et sportives et une bonne  maitrise des dépenses publiques.
Un plan vert pour la protection de l’environnement, un plan blanc pour la réhabilitation du tissu urbain, un plan lumière pour éclairer la cité, un plan mobilité pour assurer une meilleure fluidité de la circulation, un plan transport pour le déplacement des citoyens, un plan cohésion pour l’équilibre des zones, un plan modernisation pour redimensionner cette wilaya, plaque tournante de l’Ouest du pays, un plan bonne gouvernance pour rapprocher l’administré, rétablir une confiance et être à son écoute... Autant d’axes définis dans cette stratégie de développement de cette région qui a bénéficié, au titre des différents programmes d’investissement et d’équipement, de 7.883 projets englobant une enveloppe de l’ordre de 284 milliards de dinars. Des axes guidant désormais l’action des gestionnaires et des communes, des dairate de la wilaya. Quelques ratios sont édifiants, sûrement pour relever l’effort fourni, le progrès accompli et mieux percevoir la mutation.
Un taux de raccordement au gaz naturel estimé à 100%, d’électrification rurale à 98%, d’occupation des logements à 4,5%, un approvisionnement en eau potable de 120 litres/habitant, des classes de 27 élèves, tous paliers confondus, et bien d’autres améliorations dans divers secteurs d’activité. Un travail de base a été effectué pour jeter les fondements du développement durable de cette région et permettre l’exploitation de ses ressources et ses capacités dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture et du tourisme. Dans le secteur du logement, plus de 47.000 unités, dont 20.615 à caractère social,  sont en cours d’exécution et une concentration spéciale pour l’éradication des dernières poches de précarité érigées ça et là suite à la passivité des élus de la commune du chef-lieu, notamment. La récente opération de recasement a concerné 363 familles.
 Par ailleurs, une expérience assez originale qui  fut entreprise a trait à la création d’un nouveau pôle urbain de 20.000 habitants, doté de toutes les commodités modernes à généraliser lors des futurs programmes d’équipement. Une action pour soutenir ce travail d’aménagement opéré au niveau d’Oued Mekkerra et du tramway. C’est dire toute la portée d’une projection de développement et de promotion de cette wilaya qui se percevra certainement à long terme âpres la réception des ouvrages et projets structurants de la ville. Une wilaya qui s’inscrit dans le temps et l’espace pour valoriser au mieux toutes ses potentialités et atouts, dégager des richesses et être au même diapason d’une approche nationale. Elle reste déterminée à relever le défi et tenir le pari…Pour de telles alternatives, elle s’est concentrée sur le dialogue avec ses citoyens de manière à susciter leur adhésion et parfaire l’œuvre d’une part, et sur la performance de son outil de réalisation.
Elle sera au rendez-vous.

                                                 © A.Bellaha/El Moudjahid, jeudi 21 janvier 2016