Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Exportations

Date de création: 11-05-2008 13:34
Dernière mise à jour: 06-06-2013 18:23
Lu: 565 fois


ENERGIE - HYDROCARBURES - EXPORTATIONS

Le chiffre d’affaires des exportations des hydrocarbures réalisé au cours du premier semestre 2006 a atteint le niveau (record) de 27,05 milliard de dollars.
Par rapport au premier semestre 2005, l’augmentation est de 29%. La part des associés de Sonatrach a atteint la valeur de 2,9 milliards de dollars au titre des enlèvements.L’augmentation est de 51% par rapport au premier semestre 2005.
En termes de volumes, les exportations ont atteint, au cours du premier semestre 2006, un niveau de 70 millions de Tep, soit une baisse de 3% par rapport au premier semestre 2005.
Pour le marché national, le chiffre d’affaires a atteint 57,9 milliards de dinars. Les volumes commercialisés ont été de 17,5 millions de Tep pour tous les produits.
La hausse a été de 6% par rapport au premier semestre de l’année 2005.
Selon Sonatrach, les livraisons de pétrole brut au marché intérieur ont atteint une valeur de 38,1 milliards de dinars pour un volume de 4,4 millions de Tep, soit une évolution de l’ordre de 11% par rapport au premier semestre 2005.
Les ventes de Gpl (éthane inclus) ont atteint un montant de 740 milliers de Tep. La quantité du gaz naturel livrée au marché national a atteint 14,3 milliards de dinars correspondant à 12,7 milliards m3 (dont 8,7 milliards de m3 enlevés par Sonelgaz) contre 12,3 milliards de m3 pour le premier semestre 2005.
Durant l’année 2005 et en matière de commercialisation, 170 millions de Tep avaient été vendus dont plus de 141,3 pour les exportations (133,4 en 2004) et 28,5 pour le marché national.
Le chiffre d’affaires global à l’exportation pour 2005 a été de 45,6 milliards de dollars dont 4,4 milliards de dollars au titre des enlèvements des associés.
Prévisions pour toute l’année 2006 : Plus de 50 milliards de dollars d’exportations et près de 6 milliards au titre des enlèvements des associés étrangers.
Notes - La valeur des exportations des hydrocarbures durant la période 2000 à juin 2006, a atteint 186 milliards de dollars dont 27 réalisés au cours du premier semestre 2006.
- En 2006, la Sonatrach a renforcé ses parts de marché à l’extérieur (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne). Le volume global des exportations est passé de 124 MTEP en 2000, à 140 MTEP en 2006, soit une évolution de 13%. La valeur des exportations durant la période 2000-2006 a atteint 213 milliards de dollars, dont près de 54 milliards de dollars réalisés durant l’année2006.

- La valeur cumulée des exportations d'hydrocarbures sur la période 2000-2008 a atteint 349 milliards de dollars dont environ le quart (77 millions de dollars ) fut réalisé en 2008. Une croissance annuelle moyenne de 17,7% soit 38,3 milliards de dollars  a été observée. Les destinations sont principalement l'Europe (56%) et les Etats-Unis (35%). En volume, l'Europe a absorbé 63% des exportations algériennes d'hydrocarbures et les Etats-Unis 29%. La quantité d'hydrocarbures exportée est passée de 124 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) en 2000 à 135 millions Tep en 2008 , soit une croissance moyenne de 1% l'an.

______________________________________________________________________________

  ©Lies Sahar, El Watan, jeudi 6 juin 2013. EXtraits

Les difficultés que rencontre Sonatrach pour vendre son gaz naturel en Europe, m- mai 2013, où ses principaux clients ont tendance à revoir à la baisse les quantités contractuelles vers ce qu’on appelle les minima, sont essentiellement dues à la crise économique qui y sévit.

Le 28 mai dernier, le groupe italien ENI a annoncé être parvenu à un accord avec Sonatrach pour revoir à la baisse les volumes de gaz naturel contractuels pour les années 2013 et 2014. Selon des informations non encore confirmées, un importateur espagnol de gaz naturel algérien s’apprêterait à revoir à la baisse les quantités de gaz naturel achetées à l’Algérie.

Depuis 2009, année où la crise économique a commencé à produire ses effets en Europe, qui est le marché naturel de Sonatrach. La production commerciale de l’Algérie, qui a été de 78 milliards de mètres cubes en 2011, était en recul de 3% par rapport à l’année 2010 durant laquelle elle avait enregistré une production de 80,4 milliards de mètres cubes.

La baisse avait commencé en 2009, année où la production avait reculé de 6,2 milliards de mètres cubes à 79,6 après avoir atteint 85,8 milliards de mètres cubes en 2008.
La consommation nationale a été de 28 milliards de mètres cubes en 2011, en hausse de 6,5% par rapport à 2010. En 2009, elle avait déjà atteint 27,2 milliards de mètres cubes.

En 2011, l’Algérie a vendu à l’Italie 21,3 milliards de mètres cubes par gazoduc sur un total de 60,8 et 1,6 en GNL sur un total de 8,7 milliards de mètres cubes. Pour l’Espagne, les exportations de gaz algérien ont atteint 9,4 milliards de mètres cubes par gazoduc sur un total de 12,5 milliards de mètres cubes. L’Espagne a aussi importé d’Algérie 4 milliards de mètres cubes de GNL sur un total de 24,2 milliards de mètres cubes.

Des exportations de gaz naturel qui ont atteint 3,7 milliards de mètres cubes ont été réalisées avec le Portugal, la Slovénie et la Tunisie. Les exportations de GNL vers la France ont elles aussi reculé. Alors qu’elles avaient été supérieures à 8 milliards de mètres cubes en 2006, en 2011, elles ont atteint 5,7 sur un total de 14,6 milliards de mètres cubes.

                                                                                                                                                                                                   L.S