Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2015

Date de création: 05-01-2016 04:06
Dernière mise à jour: 05-01-2016 04:06
Lu: 210 fois


COMMUNICATION - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2015

- Ce 15 décembre 2015, l’organisation Reporters sans frontières (Rsf) publie son bilan annuel des journalistes détenus, otages ou portés disparus dans le monde. Ils sont 54 en otage, 153 détenus et 8 portés disparus.

Le bilan 2015 est mitigé, comparé à celui de l’année dernière. En effet, il y a une hausse de 35% des journalistes pris en otage dans le monde. Ils étaient 40 en 2014. Par contre, il y a une baisse du nombre de journalistes enlevés pendant plus de 24 heures au cours de l’année (libérés, tués ou maintenus otages).

Dans la rubrique détention, il y a 161 journalistes-citoyens et 14 collaborateurs de médias qui sont encore détenus pour avoir exercé leur travail. La baisse est observée par rapport à l’année 2014 qui avait enregistré un total de 178 journalistes détenus.

Dans la rubrique des portés disparus, Rsf recense 8 journalistes à travers le monde, considérant qu’il s’agit de personnes pour lesquelles il n’y a pas suffisamment d’éléments pour déterminer qu’elles ont été victimes d’un homicide ou d’un enlèvement, et qu’aucune revendication crédible n’a été diffusée.

La répartition géographique des journalistes en otages, détenus ou portés disparus laisse observer de grandes tendances. La Syrie, le Yémen, l’Irak et la Libye sont les pays avec le plus grand nombre de prises d’otages. Et les plus grands preneurs d’otages sont des organisations terroristes notamment le groupe Etat islamique, le mouvement houthi, Al-Nostra, Al-Qaeda et l’Armée syrienne libre.

Sur la détention des journalistes, les plus grandes prisons du monde sont, dans l’ordre décroissant, la Chine, l’Egypte, l’Iran, l’Erythrée et la Turquie