Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Consommation

Date de création: 11-05-2008 13:34
Dernière mise à jour: 08-11-2011 13:11
Lu: 783 fois


ENERGIE - ELECTRICITE - CONSOMMATION

Le mois de juillet 2006 a connu des pics de consommation (électrique) active et réactive très importants, notamment durant la journée et en soirée.
Par rapport au mois de juin 2006, l’écart est de 200 à 250 Mw, soit l’équivalent de 50% de la puissance de la centrale du Hamma.
Durant la journée du 31 juillet 2006, le pic de consommation enregistré en pointe le matin a été de 5242 Mw et le soir de 5485 Mw.
Les augmentations dans les pics de consommation de puissance active sont d’environ 10% à 11% en 2006 par rapport à 2005.
Pour la consommation de puissance réactive, l’augmentation dans l’appel de puissance réactive entre 2005 et 2006 a été de 14% (3 juillet), 25% (12 juillet), et 18% (30 juillet). Durant la journée du 31 juillet, vers 14h, l’augmentation de l’appel en puissance réactive a été de 400 Mvar, soit près de 15% (de 2 700 à 3 100 Mvar : « mégavolt-ampère-réactif »).
Des chiffres qui sont nettement supérieurs aux prévisions de Sonelgaz qui avait tablé sur 10% d’augmentation.
La solution, pour surmonter ce problème et éviter des coupures ? Investir (30 millions d’euros) dans l’achat et l’installation de condensateurs (délai de réalisation entre 10 et 12 mois) et installer une nouvelle capacité de 400 Mw pour pallier le déficit de production en cas de rupture.
A noter que l’une des raisons principales est le nombre de climatiseurs injectés en 2006 dans le réseau : 200 000 environ dont certains de mauvaise qualité. En effet, un climatiseur, en plus de l’énergie consommée, entraîne un appel de puissance réactive qui opére un changement dans la tension, changement qui peut provoquer des dégâts en déstabilisant le réseau avec des coupures instantanées.
Un simple calcul montre que chaque climatiseur injecté dans le réseau oblige Sonelgaz à investir environ 30 millions de centimes. Et, selon Sonelgaz, si la vérité des prix était appliqué, les tarifs doivent grimper de 35% environ. Pour l’instant, la Sonelgaz n’a demandé à la Crag (l’Autorité de régulation) que 15%

- Selon un bilan du groupe Sonelgaz publié samedi 8 octobre 2011 , en 2010, la puissance maximale appelée (PMA) ou pic de la demande , enregistrée en 2010 sur le réseau interconnecté a atteint 7 718 Mw, soit une évolution de 6% par rapport à 2009. Pour la deuxième année consécutive, la PMA a été enregistrée durant la saison estivale......

Le nombre total de clients électricité du groupe à fin 2010 a atteint 6 803 371 , en hausse de 4,3% par rapport à 2009. Sur ce total, 6,759 millions sont des clients basse tension et 43 000 clients moyenne tension, alors que pour la haute tension , il y a 97 clients.

Pour ce qui des clients gaz, ils étaient 3 095 096 en 2010 (+8,3%) par rapport à 2009.

Taux de perte distribution électricité.......légèrement en dessous de la barre des 20%....(25,8% pour la Société de distribution d'Alger)

Déficit financier 2010 : 40 milliards de dinars

Investissements 2010 : 240 milliards de dinars