Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Radio M - Maghreb Emergent

Date de création: 03-01-2016 21:35
Dernière mise à jour: 03-01-2016 21:35
Lu: 271 fois


COMMUNICATION- RADIO – RADIO M- MAGHREB EMERGENT

Radio M : la webradio algérienne qui émerge   

© Par Zahra Rahmouni /Tsa-algerie.com lundi 28 décembre 2015  

Depuis sa création en mai 2013, radio M « la petite radio du Maghreb » a bien grandi. La webradio, qui compte désormais cinq émissions régulières, a gagné le pari de la diversification et propose maintenant une grille de programmes aux contenus aussi bien politique que culturel.

Tout commence avant les élections présidentielles de 2014, au cours d’une discussion entre Ihsane El Kadi, directeur d’Interface Media, l’agence éditrice de la webradio et du site Maghrebemergent.info, et Souhila Benali, nous confie Nejma Rondeleux, journaliste et coordinatrice de la radio. L’idée de créer un espace de débat où l’actualité politique pourrait être analysée et décryptée émerge peu à peu. Naissent alors les deux premières émissions : Le Café presse présidentiel, ancêtre du désormais Café presse politique (CPP) et l’Invité du direct, émission qui reçoit déjà Ahmed Benbitour et Kamal Benkoussa, alors candidats aux élections présidentielles.

De la production rudimentaire des débuts au nouveau studio inauguré fin novembre, deux ans se sont écoulés. Après soixante émissions du CPP, plus de cinquante « Invité du direct », la radio se professionnalise peu à peu, constate rétrospectivement Nejma Rondeleux. « En deux ans, on a franchi des paliers assez importants » et l’équipe compte maintenant cinq techniciens et journalistes ainsi que des intervenants réguliers.

Le nouveau site attire plus de visiteurs  

Le nombre de vues et de téléchargements des podcasts a « augmenté significativement depuis le lancement du site ». Entre octobre et novembre, l’audience double et le CPP, qui peut atteindre jusqu’à 3 000 téléchargements, compte aussi plusieurs milliers de vues sur Youtube.

La « seule webradio d’information et d’actualité » en Algérie a aussi gagné en visibilité en septembre suite à l’entretien du général Hocine Benhadid. À cette occasion, « Radio M a été reprise par la presse classique ce qui était une nouveauté. La radio a été citée et reconnue en tant que média », explique Nejma Rondeleux. Néanmoins, les retombées en terme d’audience sont ponctuelles. Les propos du général à la retraite, dénonçant la mainmise du clan Bouteflika sur le pays et le rôle de Ali Haddad, entraînent son incarcération. La radio qui n’est pas « inquiétée en tant que média » se retrouve de facto impliquée et Ihsane El Kadi propose alors de témoigner dans un procès qui se fait toujours attendre.

Difficultés techniques et technologiques

Créer une radio indépendante n’est pas chose facile. « Il n’y a aucune expérience dans le domaine, tout prend plus de temps », indique la coordinatrice. De plus, les annonceurs ne se bousculent pas au portillon quand on évoque une émission politique comme le CPP. Mais l’équipe compte sur la nouvelle vitrine que constitue le site internet et espère attirer des sponsors pour certaines émissions qui fonctionnent bien. « Le site internet donne plus de visibilité et d’espace de publicité ».

Pour accélérer sa croissance, la webradio a reçu une subvention de 50 000 euros de la part de l’Union européenne et Canal France International (CFI) dans le cadre d’un programme de développement des Médias au Moyen-Orient. Cette somme perçue en plusieurs fois a permis de lancer le site internet et de financer le studio radio. Une campagne de financement participatif, réservée au CPP, devrait également voir le jour en début d’année 2016.

Pour la radio dont « 90 % des contenus seront filmés », l’aventure ne s’arrête pas là puisqu’un flash et un magazine d’information devraient être lancés, suivis prochainement par un magazine politique en langue arabe.