Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Migrations Mena- Transferts d'argent

Date de création: 28-12-2015 12:11
Dernière mise à jour: 28-12-2015 12:11
Lu: 161 fois


POPULATION – ETRANGER- MIGRATIONS MENA- TRANSFERTS D’ARGENT

Un nouveau rapport de la Banque mondiale (BM) sur la situation des migrations en 2015  (24 décembre 2015) jette un pavé dans la mare. L’institution Bretton Woods estime que le nombre de migrants internationaux devrait atteindre un record cette année, 250 millions de personnes.

Des migrations motivées notamment par la recherche de meilleures conditions économiques dans les pays en développement qui connaissent une croissance rapide. Ce qui a un impact certain sur les volumes d’envoi de fonds par les migrants vers leur pays d’origine. Selon les chiffres publiés par le Recueil des statistiques sur les migrations et les envois de fonds publiés par le Partenariat mondial pour les connaissances sur le développement et les migrations (Knomad), «les migrants internationaux enverront cette année 601 milliards de dollars à leurs familles restées dans le pays d’origine, portant le montant des envois de fonds reçus par les pays en développement à 441 milliards de dollars».

Pour la seule région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), les envois de fonds ont atteint 52 milliards de dollars en 2015. Selon les chiffres de la BM, le nombre de migrants originaires de la région s’élevait à 23,9 millions d’individus, dont près de 38% vivaient dans des pays de l’OCDE et environ 31% dans des pays de la région. La Cisjordanie et Ghaza, la Syrie, l’Egypte, le Maroc et l’Irak étaient les principaux pays d’origine des migrants.

La région a accueilli 11,7 millions d’immigrés venus principalement de la Jordanie, de l’Iran, du Liban, de la Syrie et de la Libye. Les pays à revenu élevé du Conseil de coopération du Golfe (CCG), à savoir le Bahreïn, le Koweït, Oman, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, ont observé ces dernières années une augmentation importante des flux migratoires, principalement en provenance d’Asie du Sud-Est. Ces pays ont totalisé 98 milliards de dollars de sorties de fonds en 2014.

Plus globalement et au niveau mondial, les Etats-Unis ont été la principale source de ces envois avec environ 56 milliards de dollars en sorties de fonds en 2014, suivis de l’Arabie Saoudite (37 milliards de dollars) et de la Russie (33 milliards de dollars). Principal pays destinataire de ces envois de fonds, l’Inde a engrangé, selon les estimations, 72 milliards de dollars en 2015, suivie de la Chine (64 milliards de dollars) et des Philippines (30 milliards de dollars).

Autre constat du rapport : les migrations Sud-Sud sont plus nombreuses que les migrations Sud-Nord. En 2013, plus de 38% des migrants internationaux ont migré d’un pays en développement vers un autre, alors que 34% ont quitté un pays en développement pour s’installer dans un pays développé.