Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Malwares- Etude Kaspersky 2015

Date de création: 24-12-2015 05:59
Dernière mise à jour: 24-12-2015 05:59
Lu: 140 fois


INFORMATIQUE – ETUDES ET ANALYSES- MALWARES- ETUDE KASPERSKY 2015 

 

L’Algérie est dans le Top 10 des pays dont les mobinautes ont été particulièrement infectés par des malwares durant les deux derniers trimestres. De la 6e place dans le Top 10 avec un taux d’infection de 9,33% des internautes mobiles au deuxième trimestre 2015, l’Algérie passe à la 7e place au 3 trimestre de la même année, mais avec taux d’infection de 12,73%. Mais le nombre d’attaques mobiles est certainement plus important, car dans les rapports de Kaspersky Lab ne sont comptabilisés que les usagers qui ont installé un outil de sécurité de la firme sur leurs terminaux mobiles. Les utilisateurs d’autres applications antivirus ne sont donc pas comptabilisés. Les pourcentages correspondent donc au nombre d’infections parmi l’ensemble des terminaux mobiles utilisant une solution Kaspersky.
Les dix pays les plus touchés par les infections de malwares mobiles sont, par ordre d’importance des attaques, le Bangladesh (22,57%), la Chine (21,45%), le Nigeria (16,01%), la Tanzanie (15,77%), l’Iran (13,88%), la Malaisie (13,65%), l’Algérie (12,73%), le Népal (12,09%), le Kenya (11,17%) et l’Indonésie (10,82%). “Ont été éliminés de ce classement les pays dont le nombre d’attaques est inférieur à 10 000”, explique le rapport de Kaspersky. Ce qui laisse entendre que le nombre d’infections par des malwares mobiles est largement plus important que 10 000 parmi les pays cités dans le classement. Aussi, dans la catégorie des menaces mobiles, les pays les moins risqués ayant enregistré des taux d’attaques les plus faibles sont le Japon (1,13%), le Canada (2,87%), le Danemark (3,2%), la Suède (3,45%) et l’Australie (3,48%).
Au 3e trimestre 2015, Kaspersky a enregistré plus de 22 900 trojans (cheval de Troie) mobiles, parmi eux 2516 malwares représentant un danger pour les applications bancaires. L’Algérie figure parmi les pays les moins touchés par cette catégorie d’attaques. Elle figure, selon un graphique du rapport de Kasperky, dans la zone verte représentant environ 1-50 utilisateurs ayant subi une attaque mobile.

Algérie : Plus de la moitié des ordinateurs infectés
L’Algérie figure aussi dans le Top 20 des pays dont les internautes qui risquent le plus des infections online, selon Kaspersky Lab. Elle est classée 13e avec un taux d’attaques de 16,16%. La Russie est 1re avec 38,2% des internautes (utilisant une solution Kaspersky) qui ont été attaqués. L’Ukraine 4e (33,55%), la Syrie 5e (32,10%), la Chine 9e (27,82%), le Brésil 12e (26,47%) et la Turquie 14e (25,13%).
L’Algérie figure également dans le Top 20 des pays ayant un “haut niveau” d’infection d’ordinateurs. Elle est à la 16e place avec un taux de 55,03 d’ordinateurs infectés par des malwares et autres virus informatiques. La Russie arrive en 7e place avec 57,79% d’infections.
Toujours selon Kaspersky Lab, plus de 234 millions d’attaques ont été bloquées au 3e trimestre 2015. Elles provenaient des USA (26,86%), Russie (18,76%), Pays-Bas (10,29%), Allemagne (10,06%), France (4,37%), Grande-Bretagne (3,11%), Ukraine (1,85%), Chine (1,47%), Suède (1,43%), Canada (1,42%) et autres (20,83%).
Selon Kaspersky, plusieurs applications mobiles sont vulnérables aux attaques des cybercriminels. Les navigateurs représentent 58% des failles utilisées par les hackers pour attaquer un terminal mobile. Vient ensuite le système d’exploitation mobile de Google, Android, avec 19%. L’application Java arrive en troisième position avec 11%, puis Adobe Flash Player et Office avec 5% chacun, et Adobe Reader avec 2%.