Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Académie des sciences et de technologie- Membres fondateurs

Date de création: 04-10-2015 14:52
Dernière mise à jour: 04-10-2015 14:52
Lu: 390 fois


Académie des sciences et de technologie- Membres fondateurs

Date de création: 28-07-2015 20:46
Dernière mise à jour: 28-07-2015 20:46
Lu: 13 fois

(Fiche complétée le 4 octobre 2015. Voir aussi dans  le Joradp n° 49 du 16 septembre 2015, le décret présidentiel n° 15 -246 du 7 septembre 2015, portant approbation de la lites définitive de l’Académie)

SCIENCES – RECHERCHE SCIENTIFIQUE- ACADEMIE DES SCIENCES ET DE TECHNOLOGIE- MEMBRES FONDATEURS

Le Conseil des ministres, réuni mercredi 22 juillet 2015 sous la présidence du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a approuvé la liste des 46 membres fondateurs de l’Académie des sciences et de technologie d’Algérie. Il s’agit, en fait, de la «plus haute autorité scientifique du pays, qui aura pour mission de concourir au développement des sciences et de leurs applications, de conseiller les autorités gouvernementales dans ce domaine vital et de servir d’interface avec les instances scientifiques internationales». L’Académie aura aussi pour mission d’encourager la culture scientifique à travers la diffusion et la publication des résultats de la recherche scientifique et du développement technologique, ainsi que la participation aux débats scientifiques sur les grands thèmes, avec les chercheurs et les différentes composantes de la société, et aussi favoriser les échanges et la coopération avec les instances scientifiques internationales de haut niveau. L’Académie est composée de 46 membres, choisis de manière rigoureuse par un jury scientifique international,  qui a procédé à l’examen des dossiers de 364 candidats parmi les technologues et les scientifiques algériens, dont il a retenu 46 membres qui forment, actuellement, le noyau fondateur de l’Académie. Parmi ces membres, 40 exercent dans les différents établissements universitaires nationaux et les 6 restants viennent de la communauté algérienne résidant à l’étranger, parmi ceux qui ont contribué à l’effort scientifique national. L’élément féminin est représenté dans cette institution à hauteur de 25%, soit avec 11 membres. Le projet de cette Académie, qui sera promulgué par un décret présidentiel, a été lancé en 2013, après maturation d’une étude prospective, en collaboration avec le Groupe inter-académies pour le développement dans l’espace régional méditerranéen. La période de dépôt de candidatures a été clôturée le 7 mai dernier, alors que la réunion d’évaluation du comité de pilotage a eu lieu quatre jours après, en présence de la secrétaire perpétuelle de l’Académie des sciences française, Catherine Brechignac, et du président du Groupe inter-académies méditerranéen, François Guinot. La liste des membres de l’Académie englobera neuf spécialités, dont les mathématiques, la chimie, la physique, les sciences médicales et les technologies de l’information. Le noyau constitutif se chargera de choisir ses futurs membres parmi les candidats intéressés, conformément aux textes régissant cette académie, à raison de 25 nouveaux chercheurs annuellement, pour atteindre un total de 200 membres dans six ans.     A pris part à la sélection des membres fondateurs de l’Académie algérienne des sciences et des technologies un jury international constitué d’académiciens de «haut rang des 5 plus grandes académies dans le monde», notamment celles des États-Unis, du Royaume Uni, de la Suède et de la France. Ce jury a été composé de 12 personnalités scientifiques, issues de diverses académies scientifiques internationales, dans les domaines des sciences et des technologies.

Les 46 membres du noyau fondateur de l’Académie (juillet 2015)



 - Abdellaoui Boumediene (mathématique)  - 40 ans          
- Khelladi Abdelkader (mathématique)  - 71 ans   
- Mezerdi Brahim (mathématique)  - 55 ans      
- Touaoula Mohamed Tarik (mathématique)  - 39 ans      
- Belbachir Mohamed (chimie) - 66 ans   
- Benali Cherif Nourredine (chimie) - 58 ans   
- Benyache Fadila, (chimie) - 63 ans    
- Benayache Samir (chimie) - 63 ans
- Allab Yaker Malika (physique) - 73 ans  
- Bouhafs Bachir (physique) - 51 ans   
- Khenata Rabah (physique) - 48 ans   
- Meftah Ali (physique) - 59 ans   
- Tribeche Mouloud (physique) - 47 ans   
-Triki Houria (physique) - 45 ans    
- Bouchaffra DJamel (informatique) - 52 ans  
- Boufaida Mahmoud (informatique) - 59 ans  
- Drias Zerkaoui Habiba (informatique) - 58 ans    
- Belouchrani Adel (sciences de l'ingénieur) - 48 ans   
- Hamdaoui Oualid (sciences de l'ingénieur) - 43 ans   
- Mameri Nabil (sciences de l'ingénieur) - 57 ans   
- Tilmatine Amar (sciences de l'ingénieur) - 51 ans     
- Benouar Djilali (sciences de la terre et de l'univers) - 63 ans    
- Derder Mohamed El Messaoud  (sciences de la terre et de l'univers) - 57 ans   
- Ouzegane Khadidja, (sciences de la terre et de l'univers) - 55 ans    
- Bouchenak Malika (sciences de la vie et de la nature) - 62 ans
- Kara Mohamed Hichem, (sciences de la vie et de la nature) - 48 ans  
- Laraba Djebari Fatima (sciences de la vie et de la nature) - 66 ans  
- Samraoui Boudjema (sciences de la vie et de la nature) - 59 ans
- Soltani Noureddine (sciences de la vie et de la nature) - 64 ans
- Touil Boukoffa Chafia (sciences de la vie et de la nature) - 59 ans    
- Boulahbal Fadila (sciences médicales) - 74 ans  
- Harrat Zoubir (sciences médicales) - 59 ans    
- Allia Khedidja (chemical engineering) - 67 ans    
- Belhamel Maiouf (sciences de l'ingénieur) - 65 ans  
- Benabbas Kaghouche Samia (urbanisme) - 53 ans  
- Berkouk El Madjid (sciences de l'ingénieur) - 46 ans  
- Khodja Mohamed (génie des procèdes) - 57 ans  
- Lounis Azzedine (génie des matériaux) - 62 ans  
- Nour Abdelkader (mécanique) - 60 ans  
- Yamani Ahmed (électronique) - 58 ans     
       
Candidats retenus de la diaspora     
- Amara Mohamed (mathématique) - 62 ans  
- Bousseksou Azzdine (chimie) - 51 ans  
- Djebbar Ahmed (mathématique) - 71 ans  
- Meghraoui Mustapha (sciences de la terre et de l'univers) - 59 ans  
- Tadjeddine Abderrahmane (physique)- 71 ans  
- Yalaoui Farouk (technologie) - 43 ans

 Liste du jury scientifique international :     
- Catherine Brechignac (France) - François Guinot (France)   - Franck Richter (USA) - Joel Cohen (USA) - Margaret Buckingham (Royaume-Uni) - Detlev Gantent (Allemagne) - Magnus Breidne (Suède) - Erol Gelenbe (Royaume-Uni) - Alain Bravo (France) - Daniel Riquier (France) - Robert Guillaumont (France) - Jean-Pierre Kahane (France).