Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bonheur en Europe- Etude Eurostat 2015

Date de création: 05-09-2015 11:24
Dernière mise à jour: 05-09-2015 11:24
Lu: 162 fois


SOCIETE – ETRANGER- BONHEUR EN EUROPE- ETUDE EUROSTAT 2015

Les jeunes vivent-ils plus heureux à Paris, Berlin ou Helsinki ? C'est la question à laquelle tente de répondre l'Institut de la statistique de la Commission européenne (Eurostat) au travers d'un sondage réalisé auprès d'Européens âgés de 16 à 24 ans, à l'occasion de la journée internationale de la jeunesse, mercredi 12 août. On mesure ainsi leur satisfaction par rapport à leur environnement de vie, à leur travail, à leur situation financière, à leurs relations personnelles ou à leur sensation d'avoir une vie qui a du sens. 

La somme de tous ces critères, respectivement notés sur une échelle de 1 à 10, permet de définir un taux de satisfaction globale pour chaque pays d'Europe. La France et l'Allemagne sont dans la moyenne (7,6 sur 10). Les jeunes les plus heureux se trouvent en Autriche, en Finlande et en Islande (plus de 8 sur 10). A l'inverse, les jeunesses bulgare et serbe se retrouvent en bas du classement, avec respectivement 5,8 et 6,1 sur 10. 

Les jeunes Grecs peu satisfaits de leur situation financière

Si on considère uniquement le critère des ressources financières, les jeunes Bulgares et les jeunes Serbes s'estiment une nouvelle fois profondément insatisfaits de leur situation. Ils sont rejoints par les jeunes Grecs, en dessous de 5 sur 10. En tête, on retrouve les Autrichiens et les Finlandais, accompagnés cette fois par les jeunes Suisses et Néerlandais. Les Français, quant à eux, atteignent 6,6 sur 10, au-dessus de l'Allemagne (6,4).

La jeunesse française peu optimiste

Critère moins concret cette fois, le sentiment d'avoir trouvé un sens à sa vie n'est pas partagé par tous les jeunes Européens. Au Luxembourg, en Slovénie, en Islande et à Malte, les jeunes sont à l'aise avec les préoccupations métaphysiques (au-dessus de 8 sur 10). Les jeunes Français le semblent beaucoup moins : ils sont avant-derniers avec 7,1 sur 10, devant la Bulgarie, une nouvelle fois dernière du classement avec 6,7 sur 10.