Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bea 2014

Date de création: 18-07-2015 06:44
Dernière mise à jour: 18-07-2015 06:44
Lu: 154 fois


FINANCES – BANQUE- BEA 2014

La Banque extérieure d'Algérie (BEA) a enregistré un bénéfice net de 29,8 milliards DA en 2014, en hausse de 43% par rapport à 2013, confirmant sa résilience aux chocs externes des cours de pétrole, grâce à la diversification de ses activités ( PDG, Mohamed Loukal, mercredi 8 juillet 2015)

Cette diversification du portefeuille s'est traduite, depuis ces dernières années, par l'augmentation des ressources provenant des autres secteurs émergents hors hydrocarbures, explique-t-il. A ce propos, il précise que les ressources de la banque se sont chiffrées à 2.045 mds DA à la fin 2014, dont 70% proviennent des secteurs hors hydrocarbures et 30% de celui des hydrocarbures, tandis que le bilan a atteint 2.581,4 mds DA à fin 2014 (+22%). L'année 2014 a également connu une amélioration significative en termes de collecte des ressources avec des dépôts d'un montant de 437,6 mds DA effectués l'année dernière (+27% par rapport à 2013) auprès de cette banque qui compte 92 agences. Près de 10% de cette collecte proviennent de l'épargne des particuliers et ménages, soit un montant de 46 mds DA portant l'épargne cumulée de ce segment à 177,2 mds DA à fin 2014. Pour le premier responsable de la BEA, avec tous ces résultats, il a été ainsi permis non seulement de consolider le soutien de cette banque au secteur des hydrocarbures notamment à son client de référence Sonatrach, mais aussi de se rapprocher des autres segments de clientèle comme la PME et les ménages. "Avec la consolidation de ses différents fondamentaux l'ayant hissé parmi l’élite bancaire maghrébine et africaine, la BEA semble apte à satisfaire d’autres ambitions stratégiques du pays notamment en matière de conquête de nouveaux marchés extérieurs". Par ailleurs, les crédits à l'économie ont atteint 291 mds DA en 2014 (+22%) dont 51% ont été attribués aux grandes entreprises et 49% aux PME et aux particuliers, sachant que sur cette masse, 71% des crédits ont été consacrés à l’investissement productif. Quant à l'encours des crédits accordés aux différents segments de la clientèle, il s'est situé autour de 1.744 mds DA à fin 2014.

Rapatriement de plus de 55 mds de dollars de recettes pétrolières
En matière de parts de marché dans le commerce extérieur, la BEA détient la quasi-totalité des exportations réalisées par le pays contre 14% sur les opérations d'importation. S'agissant des exportations, elle a ainsi assuré le rapatriement des recettes d'hydrocarbures à hauteur de 55,4 mds de dollars et celles hors hydrocarbures pour un montant de 1,84 milliard de dollars. Quant aux importations ayant transité par cette banque, elles se sont chiffrées à 16,02 mds de dollars en 2014 (contre 16,9 mds de dollars en 2013 et 17,1 mds de dollars en 2012) tandis que la part des produits importés destinés à la revente en l'état dans ce montant représente 5% et concerne les produits stratégiques tels que les médicaments, les céréales, le ciment et le rond à béton.