Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Gplc

Date de création: 11-05-2008 13:34
Dernière mise à jour: 14-05-2010 15:21
Lu: 645 fois


La consommation du Gpl/carburant reste, en Algérie, très limitée, les automobilistes se montrant encore peu intéressés.
Les statistiques de Naftal (juillet 2005) relèvent, en 2003, une consommation d'à peine 270 929 tonnes de Gpl/carburant.
Un programme d'intégration de l'infrastructure de vente Gpl/C dans le réseau des stations-servive existant est mis en œuvre pour la satisfaction de la demande prévisionnelle en la matière dès 2010 et d'ici l'horizon 2020, 1618 stations Gpl/C seront réalisées pour un coût d'investissement total de l'ordre de 6,5 milliards de dinars (300 stations en 2003, 839 autres à moyen terme). Ceci permettra d'augmenter le parc des véhicules convertis de 50 000 en 2003 à 500 000 (120 000 en 2005).
A noter que Naftal est déjà dotée, en 2005, de 40 centres de conversion véhicules implantés à travers tout le territoire national. Quant au secteur privé, il détient 93 centres opérationnels qui peuvent convertir 15 000 véhicules/an
Notes : - En mars 2007, le Gpl/c ne représente encore qu’une infime partie des 2/3 des hydrocarbures liquides utilisées dans les transports. . Le parc automobile ne représente environ que 120 000 véhicules sur un parc global de plus de 3 millions.
- La demande croissante du Gnc(ou Gpl-carburant) a porté le nombre de nouvelles stations –service intéressées par la vente de ce produit de 35 en 2005 à 41 en 2006, soit la majorité (60%) des nouvelles stations (201). Cette option a été encouragée par l’importance de la marge bénéficiaire prélevée (2 dinars par litre) comparativement à celle des essences. En 2004, seulement 14 nouvelles stations-service avaient accepté de vendre du Gpl-carburant .L’investissement pour l’extension des stations-service en vue d’inclure du Gpl, est également en hausse avec 36 autorisations en 2006 contre 33 en 2005 et 31 en2004.
- Le kit de conversion d’un véhicule au Gnc (nouvelle appellation du Gpl/c) est d’environ (en 2007) 60 000 dinars
- Une sation de distribution de ce carburant coûterait en moyenne entre 50 000 et 500 000 euros, en fonction du type de chargement (lent ou rapide)
- Le prix d’un bus équipé de ce kit de conversion est également très élevé, puisqu’il est d’environ 320 000 euros l’unité
- L’économie dégagée par le consommateur en Algérie serait de 134 dinars/100km, en cas d’utilisation du Gnc/essence
- Le prix à la pompe proposé est de l’ordre de 3 dinars le litre, soit 15,55dinars/Nm3

- Sur les 9 millions de tonnes de GPL , toutes utilisations confondues , produites en 2008, il n'en a été consommé que 1,8 millions de tonnes. Il n'a été dénombré que 200 000 véhicules roulant avec le GPLC. Ce qui représente 7% seulement de l'ensemble du parc national . Celui-ci reste dominé par les moteurs essence estimés à 1,8 million de voitures, soit près de 80% du parc.

 

Le reste , c'est-à-dire 320 000 véhicules circulent en gasoil dont la facture d'importation s'élève à 200 millions de dollars/an. Sur les 2 000 stations-service que compte le pays, 500 sont  équipées de GPLC. L'entreprise (Naftal) a vendu 340 000 tonnes de ce produit en 2008 avec un taux de substitution aux essences de 14%.

A l'horizon 2015, le groupe Sonatrach compte produire quelque 13 millions de tonnes de GPL, notamment avec les projets d'usines prévus dans le plan de développement. Les ventes prévues à cette échéance sont fixées à 600 000 tonnes soit le double de ce qui est vendu  en 2008.

Cependant , de sérieuse contraintes liées au coût , à la tarification et à la logistique sont soulevées: le différentiel entre les prix du GPL et le gasoil étant  jugé important puisqu'il avoisine les 50%. En outre , le prix du kit oscille entre 40 000 à 50 000 dinars pour un véhicule à essence voire dans certains cas 70 000 dinars..Cs prix dissuadent une majorité d'automobilistes à adopter ce carburant....- En 2009, à peine près de 200 000 véhicules sont convertis au GPL, dont 100 000 par des entreprises privées , soit 60% environ du nombre global de véhicules roulant au GPL

.- En 2009, à peine près de 200 000 véhicules sont convertis au GPL, dont 100 000 par des entreprises privées , soit 60% environ du nombre global de véhicules roulant au GPL.