Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Dépenses des ménages - Ons 2015

Date de création: 30-06-2015 10:42
Dernière mise à jour: 30-06-2015 10:42
Lu: 203 fois


SOCIETE – ETUDES ET ANALYSES - DEPENSES DES MENAGES –  ONS 2015

Les dépenses de l'ensemble des ménages au titre des frais et charges du logement dépassent les 900 milliards de dinars annuellement, soit près de 21% du budget de la famille, a indiqué mardi 23 juin 2015, l'Office national des statistiques (ONS). C'est l'une des conclusions publiées récemment par l'ONS suite à une enquête annuelle, la première du genre dans la mesure où les enquêtes sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages étaient menées, auparavant, tous les 10 ans et sans aller dans les détails de la catégorie du produit de consommation. Les résultats de cette enquête, menée en 2011, montrent que chaque ménage a dépensé 146.133 DA en moyenne durant cette année, soit 12.178 DA mensuellement pour assumer les frais et charges de son logement. Cette dépense est nettement supérieure dans le milieu urbain avec 13.709 DA/mois contre 8.879 DA/mois dans le milieu rural. Sur la dépense annuelle globale en logement et charges (915,5 mds DA), 361,7 mds reviennent aux 20% les plus aisés de la population, soit une part de 39,5%, alors que les 20% les plus défavorisés ne participent que pour 74,2 mds DA à la dépense globale du groupe, soit seulement 8,1%.
Le sous-groupe "loyers et charges" absorbe à lui seul 83,5% de la dépense totale, soit 603,5 mds DA dans le milieu urbain, représentant presque le quadruple de la dépense enregistrée dans le milieu rural (161,2 mds DA), soit 76,2%.  La part des loyers et charges dans la dépense des ménages reste "très élevée" quel que soit le milieu de résidence, note l'enquête qui précise que quel que soit le sous-groupe de produits, la dépense augmente avec le niveau de vie.
 
Les dépenses en frais et charges de logements entre 2000 et 2011
 Etablissant une comparaison des dépenses globales annuelles en logements et frais y afférents entre 2000 et 2011, l'ONS constate qu'elle étaient passées de 207,6 mds DA en 2000 à 915,5 mds DA en 2011. Dans le milieu urbain, la dépense est passée de 130,4 mds DA à 703,8 mds DA, tandis que dans le milieu rural, elle a augmenté pour atteindre 211,7 mds DA en 2011 contre 77,17 mds DA en 2000. Au niveau national, les ménages qui habitent des villas ou étages de villas ont la dépense mensuelle moyenne la plus élevée soit 14.690 DA (hors loyer) suivis des ménages résidant dans des immeubles avec 12.829 DA. Ces deux dépenses sont les seules à être supérieures à la moyenne nationale (12.178 DA).  
Les populations issues de ces deux types d'habitat enregistrent toujours les dépenses les plus élevées de leur milieu mais seuls les habitants du milieu urbain dépassent la dépense mensuelle moyenne nationale.
Les dépenses des familles habitant des maisons traditionnelles (Haouch) et celles des constructions précaires dépensent une moyenne mensuelle respective de 8.670 DA et 4.409 DA. La dépense mensuelle moyenne par ménage en logements et charges varie selon la taille du ménage, passant de 9.280 DA pour le ménage de très petite taille (1 à 2 personnes) à 13.476 DA pour ceux composés de 9 personnes et plus.
La même tendance est relevée dans le milieu urbain : la dépense moyenne passe de 10.589 DA à 14.595 DA respectivement pour les ménages de très petite taille et passe de 6.345 DA à 11.785 DA dans le milieu rural pour les même ménages.
Les frais mensuels des ménages sont toujours plus élevés dans le milieu urbain et dépassent la moyenne nationale pour tous les ménages de trois personnes et plus.
L'enquête, qui a concerné 900 produits que compte la nomenclature des biens et services, a duré une année entière sur le terrain afin de prendre en charge les effets de la saisonnalité de la consommation et a porté sur un échantillon de 12.150 ménages ordinaires.