Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Afrique- Entreprises 2015- Top 500 Afrique

Date de création: 20-05-2015 16:26
Dernière mise à jour: 20-05-2015 16:26
Lu: 272 fois


ECONOMIE- ETRANGER – AFRIQUE- ENTREPRISES 2015-  TOP 500

Elles sont 28 entreprises algériennes publiques et privées, cumulant 92 milliards de dollars américains de chiffre d’affaires (CA) qui figurent dans la nouvelle édition du Top 500 des entreprises africaines, un classement établi par le magazine “Jeune Afrique”.

C’est à peine un quart du CA d’Exxon Mobil (420 milliards USD), un tiers de Volkswagen (271 milliards USD) et même pas la moitié de Samsung (215 milliards USD), si on ose la comparaison avec ces géants mondiaux. Mais, loin de cet ordre de grandeur, ce classement des entreprises algériennes permet de situer la percée des privés nationaux en Algérie.
Ainsi et si Sonatrach reste indétrônable à l’échelle algérienne et africaine avec un CA de 67 milliards USD et un résultat net de 5,2 milliards USD en 2013, période de référence pour ce classement 2015, Cevital (3,2 milliards USD de CA/45e) a déclassé le major énergétique Sonelgaz (2,9 milliards USD/55e), consolidant sa position de troisième puissance économique du pays derrière Naftal (4,1 milliards USD/34e). Viennent après Optimum Télécom Algérie (1,8 milliard USD/86e), Cosider
(1,096 milliard USD/143e), Wataniya Télécom Algérie (1,065 milliard USD/146e), Algérie Télécom (934 millions USD/167e), Mobilis
(915 millions USD/172e), Air Algérie (853 millions USD/185e), Groupe CFAO Algérie (742 millions USD/208e), la SNTA (721 millions USD/214e), la Société de distribution d’électricité et de gaz du Centre (662 millions USD/229e), Entreprise nationale de travaux aux puits (580 millions/266e), Condor Electronics (549 millions USD/281e), Fertial (451 millions USD/328e), ETRHB Haddad (392 millions USD/360e), Algérie Poste (388 millions USD/364e), Biopharm (366 millions USD/377e), Enafor (361 millions USD/382e), la SAA (328 millions USD/407e), Giplait
(315 millions USD/416e), ArcelorMittal Annaba (308 millions USD/426e), Groupe Benamor (282 millions USD/450e), Groupe Metidji (271 millions USD/461e), l’Entreprise nationale des grands travaux pétroliers (269 millions USD/466e), Kia Motors Algérie (268 millions USD/468e) et enfin la Compagnie centrale de réassurance (258 millions USD/478e).  En termes de rentabilité, les entreprises du ventre mou du tableau bousculent les premiers. L’entreprise algérienne la plus rentable est plutôt Fertial dont le résultat net représente 28,4% de son chiffre d’affaires, elle devance Mobilis qui réalise 21,5%, Cosider avec 21,2%, l’ENTP avec 16,7% et la CCR avec 13%.
Le taux de rentabilité de Sonatrach est à peine de 3,5% alors que Sonelgaz et ArcelorMittal Annaba sont déficitaires, enregistrant respectivement des pertes de l’ordre de 470 millions USD (-16% du CA) et 154 millions USD (-50% du CA) en 2013. Les résultats nets des autres varient entre 1,3% du CA (Algérie Télécom) et 12,8% (Enafor). Un ordre décroissant donne le classement suivant : Cevital (11,7%), Groupe Metidji (7,8%), Biopharm (7,5%), Kia Motors Algérie (7%), Giplait (4,5%), Condor (3,6%), ETRHB (3,15%), Benamor (2,9%), Naftal (2,6%) et ENGTP (2%). Les autres entreprises n’ont pas communiqué leur résultat net.