Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Eclipse solaire mars 2015

Date de création: 10-04-2015 15:53
Dernière mise à jour: 10-04-2015 15:53
Lu: 186 fois


SCIENCES- ESPACE- ECLIPSE SOLAIRE MARS 2015

L'éclipse solaire partielle  est visible le vendredi  20 mars, en Afrique du Nord et en Europe, L’  observation directe du disque solaire peut engendrer des lésions de la cornée ou bien de la rétine. Si les lésions de la cornée, essentiellement liées aux ultraviolets, sont réversibles en quelques jours, les lésions de la rétine peuvent, elles, «altérer définitivement la vue», selon les ophtalmologues.

Ces lésions peuvent se manifester par une baisse de la vision centrale,  de la perception des couleurs ou encore des déformations visuelles ou des tâches sombres dans le champ de vision.   Pour regarder cet événement dans de bonnes conditions de sécurité, il  est indispensable de se munir de lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale», ajoutent les médecins spécialistes.   Les lunettes de protection spéciale conçues pour regarder le soleil  directement permettent de filtrer 100% des rayons ultraviolets et infrarouges et 99,99% de l'intensité lumineuse             
A Alger, l'éclipse a débuté à 09h06 (premier contact) et le maximum de l'éclipse a eu  lieu à 10h10 avant de se terminer à 11h19. Cette éclipse solaire partielle a vu plus de 50% du disque solaire  occulté (degré d'obscuration) dans le nord du pays.

. Une éclipse solaire se produit lorsque la lune s'interpose entre la terre et le soleil de manière à cacher une partie (éclipse partielle) ou la totalité du disque solaire (éclipse totale).
Le Soleil est  totalement caché par la Lune pour un bref moment dans une bande dessinant un demi-cercle autour du Groenland. Plus on sera loin de cette zone et moins l'éclipse sera importante.         
L'éclipse est totale au nord de l'Europe où sa trajectoire passe entre  l'Islande et l'Ecosse, sur les Iles Féroé et le Spitzberg.          
Il s'agit de la dixième éclipse totale du XXIe siècle et la première  éclipse de 2015. Elle a lieu le jour de l'équinoxe de printemps, lorsque  le soleil passe de l'hémisphère Sud à l'hémisphère Nord. Dans une zone d'environ 500 km de large et de 5.600 km de long, allant de l'Atlantique Nord au pôle Nord, la Lune occulte peu à peu le Soleil jusqu'à ce qu'il soit caché totalement pendant 2 min 47 secondes au maximum. Peu de personnes ont le privilège de voir l'éclipse totale car seuls  deux territoires émergés sont situés dans cette bande.Il faut se trouver aux îles Féroé, archipel subarctique danois vers  9h41 GMT (10h41 heure d'Alger) ou bien dans l'archipel norvégien du Svalbard (qui comprend l'île du Spitzbzerg) vers 10h11 GMT pour voir le Soleil se transformer en disque noir brièvement. Seul reste alors visible un halo lumineux, la «chevelure» de l'astre.          
Dans une large zone autour de cette «bande de totalité», l'éclipse est  vue seulement comme partielle. C’est le cas dans les pays européens, en Afrique du Nord, et dans le Nord-Ouest de l'Asie.          
Les éclipses solaires totales surviennent lorsque la Lune passe entre la Terre  et le Soleil à un moment où les trois astres sont parfaitement alignés.          
Mais il y a une autre condition : «il faut que la Lune soit suffisamment  basse, suffisamment proche du plan qui passe par la Terre et par le Soleil pour que ce phénomène se produise», selon les experts.          
Coïncidence céleste, le Soleil est environ 400 fois plus large que la  Lune, mais il est aussi 400 fois plus loin. La Lune peut ainsi cacher entièrement le Soleil pour les personnes se  trouvant dans l'ombre qu'elle projette à la surface de la Terre. La Lune se fait encore remarquer samedi avec de grandes marées, très  importantes, qui touchent notamment la baie de Fundy au Canada, les côtes de l'Atlantique, celles de la Manche et de la Mer du Nord.          
La marée résulte un effet de l'attraction gravitationnelle de la Lune  et du Soleil sur les océans.          
Pour avoir de grandes marées, il faut que la Terre, la Lune et le Soleil  soient alignés, comme c'est le cas pour une éclipse, déclare Kevin Horsburgh, du Centre national océanographique (NOC) britannique. «Et pour les marées particulièrement  grandes, la Lune doit se trouver au dessus de l'Equateur».