Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

3 G- Abonnements 2014- Audit Arpt

Date de création: 10-04-2015 15:40
Dernière mise à jour: 10-04-2015 15:40
Lu: 274 fois


TELECOMMUNICATIONS – ETUDES ET ANALYSES- 3 G- ABONNEMENTS 2014- AUDIT ARPT

Moins d’un an après son lancement, le nombre total d’abonnés à la 3G au 30 novembre 2014 est de 3. 607.541, selon les résultats de l’audit de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT/ 4 avril 2015). 

Conformément à ses missions,  celles de produire, notamment, les rapports et statistiques du marché des télécommunications, l’Autorité de régulation a rendu publics, les résultats de son audit du parc d’abonnés des opérateurs de téléphonie mobile dans le segment de la 3G.
L’opération a été effectuée à partir du critère de la définition de l’abonné mobile qui «est, dans tous les cas, un utilisateur ayant souscrit préalablement et obligatoirement un contrat d’abonnement conformément à la réglementation en vigueur», a-noté l’ARPT dans son audit.
L’ARPT estime que «le nombre total d’abonnés à la 3G au 30 novembre 2014, y compris le post-payé, est, dès lors, de 3.607.541, soit moins d’un an après son lancement». Pour ce qui a trait au parc d’abonnés post-payé, l’Autorité de régulation n’a pas jugé utile de l’inclure dans le champ de l’investigation de cette opération, dans la mesure où un abonné post-payé est toujours formellement identifié par le contrat auquel il souscrit préalablement et nécessairement. Il est à rappeler que l’Autorité de régulation avait publié, le 28 décembre 2014, dans son bilan sur la régulation du marché des télécommunications pour l’année 2014, les déclarations des trois opérateurs relatives à la situation de leur parc abonnés 3G (post-payé et prépayé) arrêtée au 30 novembre 2014, et ce en attendant la finalisation de l’opération de vérification et d’audit et la publication des résultats afférents. Cette opération, dont la clôture a été fixée au 31 mars 2015 et menée en concertation avec les opérateurs concernés, reposait sur l’utilisation des méthodes statistiques d’échantillonnage des bases de données telles que communiquées par ces derniers à l’Autorité de régulation. Des données qui ont été effectuées d’après la représentativité de l’échantillonnage et la méthode d’extraction des données, ainsi que la taille d’échantillon minimale. Le niveau de précision de l’estimation en fonction du degré de confiance choisi (précision ±1% et degré de confiance 95%).
 Les opérateurs WTA et OTA ont réagi dans les temps impartis aux requêtes d’informations adressées à eux à cet effet par l’Autorité de régulation.
L’opération s’est donc déroulée pour ces derniers dans les délais requis et a donné lieu aux vérifications qui en étaient attendues. L’opérateur ATM n’a pas répondu dans les délais prescrits par la méthode adoptée aux dites requêtes. En conséquence, l’Autorité de régulation a constaté le faible écart entre le nombre d’abonnés prépayé déclaré par l’opérateur WTA et celui estimé par l’Autorité de régulation au 30 novembre 2014.
Ainsi, l’Autorité de régulation retient le nombre d’abonnés prépayé déclaré par ledit opérateur, soit 2. 915.402 abonnés, le nombre d’abonnés total, et ce y compris le post-payé, étant dès lors de 3.607.541. Aussi, il a été constaté, pour ce qui concerne l’opérateur OTA, un écart de 14,02%, entre le parc d’abonnés prépayé au 30 novembre 2014 déclaré par ce dernier, soit 676.188 abonnés et les estimations obtenues de l’audit effectué par l’Autorité de régulation, soit 581.386 abonnés.
Cet écart est supérieur à la marge d’erreur tolérée (±1%) par la méthode d’échantillonnage arrêtée. Aussi, tenant compte desdites estimations, le nombre d’abonnés d’OTA, y compris les abonnés post-payés est de 890.287 pour la même période. Dans le cadre de cette démarche qui a en outre reçu l’assentiment des opérateurs mobiles, l’opération d’audit s’est déroulée en deux phases, selon l’ARPT, à savoir une phase de pré-échantillonnage nécessaire à la détermination de la taille de l’échantillon, et une phase d’échantillonnage à partir de laquelle les estimations ont été effectuées.
L’ARPT a considéré que «les données fournies par ATM à l’échéance finale fixée au 31 mars 2015 sont incomplètes». L’Autorité de régulation n’a donc pas été en mesure de mener à terme l’audit de son parc d’abonnés prépayé déclaré au 30 novembre 2014.