Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Baromètre des chefs d'entreprise-Indice de confiance

Date de création: 11-03-2015 10:18
Dernière mise à jour: 11-03-2015 10:18
Lu: 257 fois


Fce - Baromètre des chefs d'entreprise - Indice de confiance

Date de création: 05-03-2011 21:16
Dernière mise à jour: 24-01-2015 17:05
Lu: 307 fois


 

ETUDES ET ANALYSES - FCE - BAROMETRE DES CHEFS D'ENTREPRISE - INDICE DE CONFIANCE

L’amélioration de la qualité de l’environnement économique de l’entreprise algérienne a toujours figuré comme une des préoccupations essentielles du Forum des chefs d’entreprise, depuis sa création. C’est là, également, le thème fondamental du dialogue qu’il engage régulièrement avec les pouvoirs publics, convaincu que le développement de l’entreprise algérienne doit être à la base de toute politique de développement économique national. Aussi, est-ce dans cette perspective qu’il a pris l’initiative de lancer, depuis janvier 2011, l’IFPE 40 (ou Indice du FCE pour la performance de l’entreprise algérienne). Cet indice, conçu autour d’une quarantaine d’indicateurs représentant chacun un obstacle ou une contrainte vécue au quotidien par les entrepreneurs nationaux, est un instrument-témoin permettant de mesurer, au fur et à mesure, les progrès effectifs ou attendus sur le terrain du climat des affaires. Chacun des obstacles recensés est affecté d’un coefficient de 10 points ; au démarrage, l’Indice dans sa globalité totalisera un chiffre de 400 points négatifs. L’évolution de l’Indice est calculée sur une base semestrielle. Chaque fois qu’une amélioration, si minime soit-elle, est observée pour un obstacle donné, un nombre  de points correspondant  à l’importance du progrès constaté sera défalqué du total  des 400 points négatifs affectés initialement.



-  Janvier 2011: - Avec une valeur de - 5 en janvier 2011 contre -12 en décembre 2010, l'indice de confiance de janvier 2011 s'est amélioré de 7 points par rapport à décembre 2010 et de 4 points par rapport à janvier 2010. C'est la meileure des valeurs de l'indice enregistrées mensuellement durant le 2è semestre 2010: elle prolonge le Trend (tendance lourde) qui est à la hausse depuis juillet 2010 et se rapproche ainsi de la zone positive.

La progression de l'indice de confiance global est due exclusivement à celle des deux secteurs suivants: le bâtiment et les travaux publics, et les services.

Par régions géographiques, l'optimisme est nettement affiché par les entrepreneurs de la région Ouest (+15 points) en janvier contre 0 en décembre, alors que pour ceux du Centre, la morosité persiste (-5).

Principales contraintes : les prix d' achat des fournitures, les taux de change, les services offerts par les services bancaires, la qualité des services de l'administration.....

- Mai 2011: - L'indice de confiance des chefs d'entreprise a rebondi à + 2 points en mai , après avoir accusé une baisse de - 8 points en avril . La progression de 10 points en un mois de cet indice est expliquée par le climat des affaires, "favorable" particulièrement aux chefs d'entreprises du secteur de BTPH, dont l'indice a grimpé successivement à +5 en mars, à +9 en avril et à + 17 en mai.

En mai, l'indice de confiance s'affiche en hausse pour la seconde fois en six mois, après avoir atteint +6 en mars.

- Juillet 2011 : - Après avoir stagné à +2 en mai et juin, l'indice de confiance du mois de juillet s'est rétracté de 3 points. Il repasse dans la zone négative avec la valeur de moins un (-1). "L'arrêt momentané ou le ralentissement de l'activité des entreprises -départs en congé annuel ou arrêts techniques pour la maintenance des équipements - s'est traduit par un recul de l'indice de confiance pour tous les secteurs"

- Le rapport d' évaluation couvrant la période janvier à septembre 2011 de l'IFPE 40 (Indice du Forum pour la performance  de l'entreprise du  FCE (lancé officiellement le 24 janvier 2011) , présenté mercredi 14 septembre 2011 à la presse, révèle que sur les 40 supports (thèmes) retenus pour évaluer l'environnement des affaires en Algérie, seuls 8 ont enregistré une avancée  . Pour certains, cette avancée est minime, pour d'autres , elle est moyenne, et pour un seul de ces critères , le résultat est totalement satisfaisant  (exemple  du  contrôle technique des marchandises aux frontières, avec une  note totale de 10 points (à soustraire  dans l'indice global en raison ....de sa suppression pure et simple par les pouvoirs publics en mars 2011 )

Au total , les gains obtenus par 8 sur les 40 supports sont de 28 points, ce qui fait passer l'IFPE 40 de -400 à -372 points. Il reste donc beaucoup à faire pour rendre compétitif l'environnement économique algérien, selon les critères établis par le FCE

- L'indice de confiance global du FCE , résultant de l'enquête du mois de novembre 2011 , affiche une valeur positive (+5). L'éclaircie d'octobre se confirme, même si l'indice a perdu unn point Le regain de confiance est observé quasiment au niveau de tous les secteurs. Les industries agroalimentaires sont en tête avec l'indice de confiance le plus élevé même s'il passe de +32 points en octobre à +16 points en novembre. Les industries manufacturières affichent un indice positif (+9) en novembre contre un indice neutre (0) en octobre. L'indice de confiance des services passe dans la zone positive pour la première fois depuis trois mois avec la valeur de +5 en novembre.

BTPH (-39 en novembre contre +15 en octobre)

Centre (gain de 2 points par rapport à octobre

Ouest: (repli de 12 points)....

- L'indice de confiance global du FCE , résultant de l'enquête du mois de décembre  2011 , note un recul de 4 points par rapport à celui de novembre. Et, au mois de janvier 2012, il a augmenté de 6 points (+7 en janvier 2011). L'indice est "boosté" par la Région centre (+ 10 points) alors que pour ceux de la Région Ouest, le climat est plutôt morose (-6) pour la première fois depusi octobre 2011. 

- L'indice de confiance global du FCE pour le mois de mars 2012 a reculé de 10 points par rapport à celui de février 2012. Le constat est la résultante de la baisse d'activité notamment dans le secteur du BTPH et celui des industries hors agroalimentaires.

- Avril 2012 : +7 ( +2 en mars et +12 en février) . L'amélioration touche particulièrement le secteur des industries agroalimentaires

- Mai 2012 : +6

-Juin 2012 : -4 (Ralentissement de l'activité  BTPH et  industries manufacturières (hors industries agroalimentaires)

 

 

- Juillet 2012: +3

- Janvier 2013 : +5

- Février 2013: +1 (Ouest dub pays: -10 / Centre: +4 /  UE: -11 contre -16 en janvier / France : -13 contre -23 en janvier)

- Mars 2013:  + 4 (Ouest du pays: +3 / Centre: +4 ) 

-Avril 2013 : L’indice de confiance des chefs d’entreprises en Algérie s’est amélioré  de 7 points pour atteindre 11 points par rapport au mois précédent, enregistrant ainsi son 3ème pic en 5 ans.

La tendance haussière qui se précise depuis octobre 2012 traduit une perception "très favorable" des chefs d’entreprises quant l’amélioration de leur environnement économique en raison notamment des mesures prises ces derniers mois par les pouvoirs publics en faveur de l’entreprise.

Par ailleurs, les tendances observées au niveau des trois composants de l’indice de confiance global, témoignent d’une légère hausse de la production de l’entreprise avec un indice qui passe de +23 en mars à +26 en avril.

Il en ressort, une forte diminution des stocks sous l’effet de la vente des produits fabriqués, dont l’indice correspondant est en progression de 19 points et une stabilisation du niveau des commandes des clients, avec un indice stable.

S’agissant de l’évolution par secteurs, à l’exception de celui des Services dont l’indicateur est resté au même niveau (+15) ces deux derniers mois, le dynamisme de l’activité a bénéficié d’une part aux industries dont les indices redeviennent positifs.

Cette tendance s’applique essentiellement pour les industries manufacturières avec un indice de confiance en progression de 18 points en avril (contre -7 en mars), et des industries Agroalimentaires qui affichent 6 points (contre-3).

Même tracé, pour le secteur du BTPH dont l’indice de confiance, même s’il était positif en mars (+7), a encore progressé de 12 points en avril avec une valeur de 19 points.

Ailleurs, en Europe, la crise économique qui y sévit, s’est traduite par des indices de confiance en régression de 1 point en UE et en Allemagne, de prés de 2 points en Espagne et de 5 points en France, 

 - Juin 2013:  + 4

- Septembre 2013: -  6                                                                                                                                            - Octobre 2013: - 4 (L'indice de confiance de l'UE passe de -15,4 en octobre 2012 à -4 en octobre. Celui de la France passe de - 20 à -7,4)                                                                                                           - Novembre : - 17                                                                                                                                                 - Janvier 2014 : - 9 (décembre: -22)                                                                                                                             

Mars  2014 : - 10  (par rapport à février)

Avril 2014 : - 7

Mai 2014 : 0

Juin 2014 : -18  , en raison de la dégradation de l'Industrie agro-alimentaire)

Juillet 2014 : - 18

Septembre 2014 : +6    / Octobre: + 12 /  Décembre 2014: - 5 points

Janvier 2015 : - 4