Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Restructuration- Groupes industriels publics 2015

Date de création: 06-03-2015 16:21
Dernière mise à jour: 06-03-2015 16:21
Lu: 594 fois


INDUSTRIES- STRATEGIE- RESTRUCTURATION- GROUPES INDUSTRIELS PUBLICS 2015

La création des nouveaux groupes industriels publics, mis en application le 23 février 2015, par le ministère de l’Industrie et des Mines , s’inscrit dans le Plan d’action du gouvernement pour la période 2014-2019. Elle «  fait partie des réformes majeures destinées à impulser les croissances visées pour l’économie nationale dans sa globalité et pour l’industrie en particulier ». C’est la raison pour laquelle le CPE, « lors de sa réunion en août 2014,  a été décidé de la réorganisation du Secteur public marchand industriel (SPMI) et de réformer en profondeur son mode de management pour répondre aux exigences de l’atteinte de l’objectif de développement industriel ». Dans le même ordre d’idées, cette nouvelle organisation vise à impulser de manière encore plus "forte" les efforts pour la diversification de l’économie nationale et le développement des exportations hors hydrocarbures, notamment des produits industriels.
Dans cette optique, l’organisation retenue, tenant compte des objectifs de croissance de l’économie et des conditions environnementales, « est conçue pour mettre le secteur public marchand industriel en condition de jouer le rôle de moteur de la croissance, de densification des activités industrielles à même de se positionner en offre de substitution aux importations. »


« La préférence nationale est un axe majeur de notre action dans la démarche prônée de substitution aux importations » et  « une étude affinée de nos importations sur les quinze dernières années a permis d’identifier des filières que nous pouvons satisfaire avec des produits locaux compétitifs »
Distingué des autres schémas,  le nouveau plan adopté à travers sa mise en place, se présente par un ensemble de :

 12 groupes industriels créés à partir de 15 SGP de l’Etat, industrielles. Elles se composent de

-          7 groupes nouvellement créés (Spa Groupe Agro-industries présidée par une femme, Spa Groupe Industries Chimiques, Spa Groupe Equipements Electriques Electrodomestiques et Electroniques, Spa Groupe Industries Locales, Spa Groupe Mécanique, Spa Groupe Industries Métallurgiques et Sidérurgiques, Spa Groupe Textiles et cuirs) et,

-          5 existants autres déjà existants (Groupe SNVI, Groupe GICA, Groupe SAIDAL, Groupe SNTA, Groupe MANAL).
Il y a lieu de souligner que ce nouveau schéma du SPMI remembre les entreprises déjà existantes dans le portefeuille du département de l’industrie et des mines ; il s’agit de l’entreprise de service ECOFIE ayant pour rôle la consolidation des agrégats économiques du secteur public marchand pour le compte du gouvernement et 4 SGP zones industrielles qui gèrent pour le compte de l’État, les titres de 32 entreprises