Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Maladies- Cancer

Date de création: 15-02-2015 10:59
Dernière mise à jour: 15-02-2015 10:59
Lu: 233 fois


SANTE – ETRANGER- MALADIES - CANCER

La Journée mondiale de lutte contre le cancer, célébrée le 4 février de chaque année, sensibilise et informe le grand public sur l’importance de la prévention et du dépistage précoce de cette maladie qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), représente la première cause de mortalité dans le monde.

D’après les statistiques de l’OMS, les maladies non transmissibles, parmi lesquelles le cancer, le diabète, les maladies respiratoires et les maladies neuropsychiatriques, sont responsables de 70% des décès et de 55% de la charge totale de la morbidité, à l’échelle mondiale, contre 34% pour les maladies infectieuses et 12% pour les traumatismes. En effet, le cancer aura fait 84 millions de décès dans le monde entre 2005 et 2015, le nombre devrait augmenter, si aucune mesure n’est prise.
Selon les spécialistes, le terme général de « cancer » s’applique à un grand groupe de maladies pouvant toucher n’importe quelle partie de l’organisme. On parle, aussi, de tumeurs malignes ou de néoplasmes. Mais l’un des traits caractéristiques du cancer est la prolifération rapide de cellules anormales qui, au-delà de leur délimitation habituelle, peuvent envahir des parties adjacentes de l’organisme, puis essaimer dans d’autres organes. On parle alors de métastases, celles-ci étant la principale cause de décès par cancer. En Algérie, ce sont 40.000 nouveaux cas qui sont enregistrés annuellement, dont 20.000 cas chez les femmes et plus de 19.000 chez les hommes.
Selon les chiffres de l’Institut national de la santé publique, les cancers du poumon, de la vessie, de l’appareil digestif, du côlon et de la prostate qui prédominent chez l’homme représentent près de 52,5% du total des cancers répandus. Les femmes restent plus exposées au cancer de l’appareil reproductif (sein, ovaire et col de l’utérus) cancer colorectal avec un taux de 68% du total des cancers touchant les femmes.
Pour lutter contre le cancer et améliorer la prise en charge des personnes atteintes de cette pathologie, des efforts considérables ont été déployés par les pouvoirs publics, qui se sont traduits par l’ouverture de nouveaux centres anti-cancers à travers le pays et la réduction des délais d’attentes de radiothérapie.
L’Algérie a été parmi les premiers pays d’Afrique du Nord à développer un programme national de lutte contre cette maladie et contre d’autres maladies non transmissibles. Elle vient d’élaborer un plan anti-cancer pour le prochain quinquennat (2015-2019). Articulé sur plusieurs axes, ce plan prévoit un coût de 200 milliards de dinars pour la prise charge des malades sur les 5 prochaines années, soit 40 milliards de dinars par an.

La prévention, meilleure arme contre la maladie

     Près de 40% des cancers pourraient être évités grâce à un changement de comportement : tabagisme, mode d’alimentation, obésité et pollution. Selon les résultats d’une nouvelle étude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), l’une des agences spécialisées de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 500.000 nouveaux cas de cancer diagnostiqués dans le monde en 2012 seraient attribuables à l’obésité ou au surpoids. Publiée dans The Lancet Oncolog, cette étude révèle que l’obésité et le surpoids sont devenus des facteurs de risque majeurs, responsables d’environ 3,6% de tous les nouveaux cas de cancers enregistré au cours de la même année. En effet, on peut faire face à l’augmentation des cas de cancer en appliquant des stratégies basées sur la prévention et le dépistage précoce, notamment. Avec une détection précoce et un traitement adéquat, les chances de guérison sont grandes pour de nombreux cancers.