Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Inflation 2014

Date de création: 22-01-2015 10:42
Dernière mise à jour: 22-01-2015 10:42
Lu: 245 fois


 

FINANCES – CONJONCTURE - INFLATION 2014

 Le taux d'inflation en Algérie a connu un nouveau ralentissement en 2014 en s'établissant à 2,9% contre 3,3% en 2013, a appris hier l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Ce taux est inférieur aux prévisions de la loi de finances 2014 qui tablait sur une inflation de 3,5%. Mais par catégorie de produits, il est constaté que le rythme des prix à la consommation des biens alimentaires a suivi une tendance haussière en augmentant de 3,9% en 2014 contre 3,25% en 2013 et plus de 12% en 2012. Ainsi, les prix des produits agricoles frais ont grimpé de 5,26% contre 4,02% en 2013 et 21,37% en 2012, précise l'organisme public des statistiques. L'année dernière, les prix des produits alimentaires industriels ont également connu une augmentation de près de 2,6% contre 2,4% en 2013, bien que cette variation reste de moindre ampleur par rapport à la hausse de 4,67% enregistrée en 2012. En revanche, pour les biens manufacturés, le rythme de hausse a baissé puisque les prix ont augmenté de près de 1,2% en 2014 contre 2% en 2013 et de 6,6% en 2012, alors que les services ont évolué de 3,74% contre 6,2% en 2013 et 5% en 2012.  

 Produits agricoles frais : hausse générale
En 2014, les prix des produits alimentaires frais ont connu une tendance haussière générale dont la plus forte a concerné la pomme de terre avec près de 33%. La variation haussière des prix a concerné les fruits frais (+7,33%), poissons frais (+7,14%), les légumes frais (+5,27%), les œufs (+4,9%), les viandes de boeuf (+3,11%), de mouton (+1,9%) et enfin de poulet (près de +1%°). Les prix des produits alimentaires industriels ont également connu des augmentations en 2014, mais restent moins importants comparativement à ceux enregistrés par les produits alimentaires frais. A l'exception d'une légère baisse de 0,10% des sucres et produits sucrés, les autres produits alimentaires industriels ont connu des hausses dont les plus remarquables ont concerné le groupe «lait, fromage et dérivés» (+6,6%), pain et céréales (près de +1,7%), les huiles et graisses (+1,05%) et le groupe café, thé et autres produits d'infusion (près de +0,4%). Pour ce qui concerne les prix des produits du "panier" des biens et services, représentatif de la consommation des ménages, ils ont aussi connu des augmentations durant l'année dernière à l'exception du groupe «transports et communication» qui a légèrement reculé de 1,05%. La plus forte hausse a concerné les groupes «éducation, culture et loisirs» (+8,9%), suivis par «habillement et chaussures» (+7,14%), «santé-hygiène corporelle» (+4,4%), «meubles et articles d'ameublement» (+3,6%). D'autres produits ont aussi connu des hausses mais de moindre importance : Il s'agit, notamment du groupe «logements et charges" (+1,3%) et des produits «divers» (matériel d'entretien et nettoyage, produits de cosmétiques, dépenses des restaurants, cafés et hôtels...) avec près de +0,6%.