Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Internet Maghreb - Connection

Date de création: 23-12-2014 16:37
Dernière mise à jour: 23-12-2014 16:37
Lu: 307 fois


INFORMATIQUE – ETUDES ET ANALYSES - INTERNET MAGHREB –CONNECTION

© par Abdelkader Zahar/ Le Quotidien d’Oran, samedi 13 décembre 2014-12

L’Algérie enregistre de petites améliorations en matière de données liées à l’usage des nouvelles technologies de l’information. Même si elle garde la même place au classement mondial 2014 de l’IUT, le pays améliore son indexe de développement des TIC. En attendant que les chiffres de la 3G boostent ces données dans le rapport de l’année prochaine.

L’Algérie se maintient à la 114e place mondiale (sur 166 pays étudiés), avec une légère amélioration de son indexe de développement des TIC (IDI) qui passe à 3,42 en 20143, contre 3,30 un an plus tôt. C’est ce qu’indique le rapport 2014 de l’Union internationale des télécommunications (IUT) intitulé "Mesurer la société de l’information". Réalisant de meilleurs IDI, la Tunisie et le Maroc ont perdu respectivement 3 et 4 places dans le classement général. La Tunisie, s’est classée à la 99e place en 2013 malgré une amélioration de son indexe (IDI) à 4,23 contre 4,04 en 2012 (96e place). Même constat pour le Maroc dont l’IDI est passé de 4,09 en 2012 à 4,27 en 2013, mais avec une perte de quatre places au classement général passant du 92e au 96e rang durant la même période.

Le pourcentage des écoles connectées à Internet en Algérie est d’environ 54%, alors qu’en Tunisie il est supérieur à 80%, et moins de 5% au Maroc. Mais sur d’autres paramètres, le Maroc surpasse ses voisins du Maghreb. Ainsi, dans le sous-indice d’accès aux TIC le Maroc est passé à 5,63 en 2013 contre 5,39 en 2012. Ce qui a permis au pays d’améliorer son classement (par rapport à ce même sous-indice) passant de la 82e place en 2012 à la 80e en 2013. Dans le même chapitre de l’accès aux TIC, la Tunisie perd quatre places (de la 96e en 2012 à la 100e en 2013), avec un même sous-indice de 4,56 pour les deux années. L’Algérie qui améliore son sous-indice d’accès aux TIC, passé de 4,22 à 4,46, garde le même classement à la 107e place.

C’est dans le sous-indice "utilisation des TIC" que le Maroc recul considérablement en perdant 8 places (84e en 2012 à 92e en 2013), malgré l’amélioration de son score passant 2,30 à 2,50. La Tunisie perd aussi une place (88e à 89e) nonobstant une importante amélioration de son sous-indice passé de 2,18 à 2,59 entre 2012 et 2013. De la manière, l’Algérie dont le sous-indice usage des TIC est passé de 0,67 à 0,73 entre les deux années, a perdu une place au classement (130 à 131). L’unique explication de cette apparente contradiction (recul dans le classement malgré une amélioration du sous-indice), c’est que parmi les 166 pays étudiés, certains ont fait encore mieux en matière de l’usage des TIC.

En dessous de la moyenne

En Algérie, les taux d’abonnements à la téléphonie fixe et mobile en 2013 sont respectivement de 8,0/100 habitants (contre 8,4 en 2012) et 102/100 habitants (contre 97,5 en 2012). Le taux de pénétration des ordinateurs dans les foyers est passé de 24,2% en 2012 à 26% en 2013. Quant au taux de connectivité dans les foyers, il était de 23,8% en 2013, contre 19,4% en 2012. Le pourcentage d’usagers de l’Internet en Algérie, le plus faible au Maghreb, est de 16,5% en 2013 contre 15,2% en 2012. A noter que les données de l’internet mobile en Algérie sont inexistantes du fait que le démarrage de la 3G n’a été effectif qu’à partir de la mi-décembre 2013.

Au Maroc, le taux d’abonnements au fixe est de 8,9/100 habitants en 2013 (contre 10,1 en 2012). Pour le mobile, il est de 128,5/100 habitants (contre 120 en 2012). Le taux d’abonnements à l’Internet fixe (ADSL) au Maroc est de 2,5/100 habitants en 2013 (2,1 en 2012). Quant aux abonnements à l’Internet mobile, ils sont estimés à 15/100 habitants en 2013, contre 10,1/100 hab. en 2012. En 2013, 46% des foyers disposaient d’une connexion Internet, contre 38,9% en 2012. Globalement, le pourcentage d’usagers de l’Internet au Maroc est de 56% en 2013, contre 55,4% en 2012.

Pour la Tunisie, en 2013 les taux d’abonnements au téléphone fixe et au mobile sont en baisse par rapport à 2012. Pour le fixe, ce taux est de 9,3/100 hab. en 2013 (contre 10,1 en 2012). Pour le mobile, il est passé de 118,1/100 hab. en 2012 à 115,6/100 hab. en 2013. Le taux de pénétration de l’ADSL en Tunisie est le plus fort au Maghreb, avec 4,8 abonnements/100 hab. en 2013 (contre 4,9 en 2012). Les abonnements à l’Internet mobile (3G) traduisent un taux de 26,1/100 hab. en 2013, en forte hausse par rapport à 2012 où ce taux était de 15,9/100 habitants. Avec 18,2% de foyers dotés de l’Internet en 2013 (contre 17,1% en 2012), la Tunisie enregistre le plus faible taux par rapport à l’Algérie et le Maroc. Globalement, le pourcentage des usagers de l’Internet en Tunisie était 43,8% en 2013, contre 41,4% en 2012.

ADSL : les prix "avantageux" de Tunisie Telecom

Exprimés pourcentage du revenu national brut mensuel du pays (RNB/hab.) et en dollars internationaux (PPP$), les prix des services de téléphonie fixe, mobile et de l’Internet, montrent qu’au Maghreb les plus élevés sont en Algérie. Le prix du téléphone fixe, en 2013, est mensuellement de 13,51 PPP$, et coûte environ 1,33% du RNB/hab. en Algérie. En Tunisie, ce prix est de 11,29 PPP$ et représente 1,44% du RNB/hab. Au Maroc, le prix du fixe est de 4,55 PPP$ soit 0,90% RNB/hab.

Pour le prix des services de téléphonie mobile, en Algérie il est à 29,85 PPP$ (2,94% RNB/hab.), en Tunisie 12,71 PPP$ (1,62% RNB/hab.), et au Maroc 26,33 PPP$ (5,18% RNB/hab.).

Pour le prix de la bande passante, c’est la Tunisie qui présente l’offre la moins chère. "Tunisie Telecom offre des promotions régulières et continues pour les services ADSL avec certains des prix les plus avantageux dans la région : USD 6,1, de loin le prix le plus bas offert par un opérateur historique dans les États arabes pour un service Internet à des vitesses supérieures de 512 kbit/s", indique le rapport de l’IUT.

Les données de ce rapport indiquent que le prix d’un abonnement ADSL (illimité) de 0,51 Mbit/s en Algérie est de 45,11 PPP$, soit 4,45% RNB/hab. L’offre ADSL en Tunisie est 13,15 PPP$ pour une vitesse de connexion de 2 Mbit/s en illimité, ce qui représente 1,68% du RNB/hab. Au Maroc une connexion à 4 Mbit/s en illimité est 23,70 PPP$ soit 4,66 RNB/hab.

Enfin, le rapport de l’IUT indique qu’en 2013 la part de chaque usager dans la bande passante internationale Internet, en 2013, était de l’ordre de 26.275 Bit/s pour l’Algérie (17.824 Bit/s en 2012), 19.134 Bit/s pour la Tunisie (18.745 Bit/s en 2012) et 22.289 Bit/s pour le Maroc (14.760 Bit/s en 2012).

© par Abdelkader Zahar/ Le Quotidien d’Oran