Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Changement climatique -Classement mondial 2014

Date de création: 01-11-2014 15:59
Dernière mise à jour: 23-12-2014 16:45
Lu: 320 fois


ENVIRONNEMENT – ETUDES ET ANALYSES – CHANGEMENT CLIMATIQUE- CLASSEMENT MONDIAL 2014

Les mauvaises performances de l’Algérie dans le domaine de la protection de l’environnement sont sanctionnées par une place peu enviable, soit 49e sur 61 pays évalués au classement mondial établi par l‘Indice de performance 2014 établi en matière de lutte contre le changement climatique, réalisé conjointement par l’ONG allemande Germanwatch et le Réseau européen Climate Action Network (CAN). Cela dit, les pays producteurs de pétrole figurent (fin octobre 2014) parmi les pays les moins bien classés car émettant trop de gaz estimés dangereux pour le climat. Plus de 250 spécialistes de l'énergie et du climat à travers le monde ont été consultés pour évaluer les politiques nationales des pays en matière environnementale comme, par exemple, dans le cadre de la mise en place de réseaux d’énergies tirées des énergies renouvelables, des transports et des efforts entrepris en vue de réduire les émissions de CO2. Dans le volet des énergies renouvelables, les gagnants de la catégorie sont Malte, la Belgique et l’Irlande. D'autres pays comme le Brésil ont perdu du terrain mais, en général, il n'y a pas de changements notables au sein du classement par rapport à l'année dernière. Par contre, la Russie, l'Iran, l'Australie et l'Algérie ont les pires scores dans le classement pour le manque d’investissements dans ce domaine. Ainsi, malgré un plan de développement des énergies renouvelables tablant à l’horizon 2020 sur la production de 40% de l’énergie à partir du renouvelables, et en premier lieu le solaire, l’Algérie est sanctionnée pour n’avoir pas entrepris de réels changements dans ce domaine. Plus globalement, les experts estiment qu’aucun pays dans le monde n’est encore totalement sur la bonne voie en vue d’éviter les effets néfastes du changement climatique. Pour cette raison, les trois premiers rangs du classement n’ont pas été attribués encore une fois, le premier pays arrive seulement à la quatrième place dans l'édition de cette année. Ainsi, le Danemark a détrôné la Suède à la quatrième place après avoir réussi à améliorer légèrement son score dans presque tous les secteurs par rapport à l'année précédente.

---------------------------------------------------------------------------