Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Islam - Jeûne

Date de création: 11-07-2014 20:30
Dernière mise à jour: 11-07-2014 20:30
Lu: 337 fois


CULTURE – DOCUMENTS ET TEXTES REGLEMENTAIRES- ISLAM – JEÛNE

Le Jeûne est le deuxième acte cultuel en Islam. Il consiste à s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des relations sexuelles durant la journée — du lever au coucher du soleil — avec l’intention de se conformer aux prescriptions de Dieu.
 Cette obligation a été imposée par Dieu à tous les croyants en mesure de l’accomplir durant le mois de Ramadhan de chaque année.
Le Coran a réuni les versets relatifs au jeûne dans le même endroit et le même cadre de la sourate «El-Baqara» (La Génisse).
«O les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la pitié, pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours.
Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’(avec difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez !
(Ces jours sont) le mois de Ramadhan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les  gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement.  Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours.
- Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vus provlamiez la grandeur de Dieu pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants». (Cor., S.2 V.183à185).                

 

 

Les degrés du jeûne


 

2 - Le jeûne du jour d'Achoura :
Le Prophète (QSSSL) a dit :
Dieu remet les péchés d'une année passée à quiconque jeûne le jour d'Achoura.
(Recueil de Mouslim)
Le Prophète jeûna ce jour-là et recommanda de le jeûner en disant :
«Si je suis encore vivant l'année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9e de Moharram.»
3 - Le jeûne des six jours du mois de Chawal :
Le Prophète (QSSSL) a dit :
«Qui jeûne Ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chawal est comme celui qui a jeûné toute l'année. (Recueil de Moslim)
Une bonne action est rétribuée au décuple.
4 - Le jeûne de la première quinzaine de Chaâbane :
Aïcha a dit : «Je n'ai pas vu le prophète jeûner un autre mois que celui de Ramadan et je ne l'ai pas vu jeûner plus de jours qu'au mois de Chaabane.»
5 - Le Jeûne de la première décade de Dhoul-Hidja :
Le Prophète (QSSSL) a dit :
Il n'y a pas de jours où les bonnes œuvres sont plus agréées de Dieu autant que les 10 premiers jours de Dhoul-Hidja.
Même la guerre sainte ? lui dit-on.
Même la guerre sainte, répondit le Prophète (sur lui la prière et la paix), sauf dans le cas d'un combattant qui part avec toute sa fortune pour la guerre sainte et qui n'en revient pas. (Recueil de Boukhari)
6 - Le jeûne du mois de Moharram :
Interrogé sur le meilleur Mois de jeûne, après Ramadan, le Prophète (QSSSL) répondit :
C'est Moharram ! (Recueil de Mouslim)
7 - Le jeûne des jours de pleine lune : C'est-à-dire le 13e, 14e et 15e jour du mois lunaire.
Abou Dhar dit :
Le Prophète nous a recommandé de jeûner les trois jours de pleine lune de chaque mois. Ces trois jours de jeûne équivalent au jeûne de l'éternité. (Recueil de Nassa'i)
8 - Le jeûne de chaque lundi et jeudi :
On rapporte que le prophète jeûnait constamment ces deux jours.
Interrogé à ce sujet, il répondit :
Les «œuvres» sont soumises à Dieu tous les lundis et jeudis.
Le Seigneur pardonne à tout Musulman (ou croyant) à l'exception de deux personnes en discorde. Il dit «Ajournez ces deux-là» (Recueil d'Ahmed).
9 - Jeûner un jour sur deux :
Le Prophète (QSSSL) a dit :
Le jeûne le plus agréé de Dieu est celui de David.
La prière la plus agréée de Dieu est celle de David.
Il dormait la moitié de la nuit, veillait le 1/3 puis il se                               recouchait le 1/6.
Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant. (Recueils de Boukhari et Mouslim).