Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Publicité - Lobbying aux Usa - Algérie/Maroc

Date de création: 22-06-2014 18:29
Dernière mise à jour: 22-06-2014 18:29
Lu: 357 fois


COMMUNICATION – ETRANGER - PUBLICITE – LOBBYING AUX USA – ALGERIE/MAROC

Le Maroc dépense dix fois plus que l’Algérie pour ses opérations de lobbying aux Etats-Unis, selon la fondation américaine Sunlight Foundation qui a publié , mi-mai 2014, le classement des pays qui recourent le plus au lobbying pour gagner des appuis auprès des membres du Congrès, des organismes fédéraux ainsi que des médias américains. La fondation Sunlight classe d’ailleurs le Maroc au 6e rang mondial avec des dépenses dépassant les 4 millions de dollars, alors que l’Algérie n’y arrive que 43e avec une facture estimée à 420 000 dollars. Par un simple calcul, on déduit que notre voisin de l’ouest dépense dix fois plus que notre pays dans le paiement des dessous de table destinés à influencer les décisions du gouvernement américain ou des autres institutions américaines, mais aussi des médias dont l’impact est généralement décisif. L’argent destiné au lobbying passe, comme de coutume aux Etats-Unis, par des organismes connus sur la place qui se charge du travail de lobbying auprès des hommes politiques occupant de hautes fonctions gouvernementales ou de représentation, comme c’est le cas pour les des chambres du Parlement américain. D’après la fondation Sunlight, les gouvernements pratiquent du lobbying afin qu’ils puissent cultiver avec les membres du Congrès américain et les médias des relations solides qui, par la suite, se traduiront par un soutien concernant plusieurs dossiers. Pour le cas du Maroc, il apparaît évident que le dossier du Sahara Occidental demeure au cœur des actions de lobbying dans le pays de l’Oncle Sam. Pour ce faire, le royaume fait appel, entre autre, mais plus souvent, à la firme Moroccan American Center for Policy (MAPS) qui bénéficie, depuis sa création en 2007, d’un budget de 16 millions de dollars alloué le roi à cette firme dirigée par l’ancien ambassadeur des Etats-Unis au royaume, Edward Gabriel. Selon la Foundation Sunlight, pour la seule année 2013, la Moroccan American Center for Policy a empoché près de 1 milliards de dollars (913 662 dollars). Depuis le début de l’année en cours, elle a bénéficié, selon la même source, de quelque 231 664 dollars. Tous les paiements ont été effectués, selon Sunlight Foundation, par le biais de l’Office national marocain pour le tourisme. En dehors de la Moroccan American Center for Policy, le Maroc a fait appel à d’autres organismes de lobbying aux Etats-Unis, à l’image de Moffett Group, LLC (Formerly Private Public Solutions, LLC), CRAFT I Media Digita, Gerson Global Strategic Advisors LLC, LeClairRyan, BLJ Worldwide LTD (Brown Lloyd James) et The Gabriel Company LLC. Pour sa part, l’Algérie, qui dépense donc beaucoup moins que son voisin de l’ouest dans les opérations de lobbying aux Etats-Unis, recourt, elle, à un seul intermédiaire, en l’occurrence Foley Hoag LLP. Dans le classement global, le Maroc est classé derrière les Emirats Arabes Unis, qui dépensent 14 millions de dollars, l’Allemagne (12 millions de dollars), le Canada (11,2 millions de dollars), l’Arabie Saoudite (11,1 millions de dollars) et le Mexique (6 millions de dollars).