Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ecole internationale algérienne

Date de création: 11-05-2008 13:17
Dernière mise à jour: 11-05-2008 13:17
Lu: 1640 fois


L'Ecole internationale algérienne (Eia) a ouvert ses portes en septembre 2001, à Passy (rue des Eaux), non loin des berges de la Seine, au cœur deParis (16ème arrondissement).
Les écoliers et lycéens de l'Eia, en majorité des binationaux, ainsi que des Maghrébins, des Egyptiens et des Africains, sont encadrés par une trentaine d'enseignants algériens de longue expérience à travers 20 divisions pédagogiques (20 élèves par classe en moyenne) et par un psychologue clinicien.
L'Eia est équipée d'un laboratoire de physique chimie pour une expérimentation assistée par ordinateur, d'un autre laboratoire pour les langues et d'une salle d'informatique que tous les élèves utilisent de la première année à la terminale.
L'enseignement (d'abord pour le secondaire et, dans d'autres locaux pour les cycles primaire et moyen depuis 2004), à l'Eia qui , lors de la session du baccalauréat 2004, s'est classée sixième à l'échelle nationale en obtenant un taux de plus de 52% de réussite, est celui du programme algérien avec toutefois une spécificité concernant l'enseignement du français dont le volume horaire est le double de celui pratiqué dans le pays.
D'autres établissements similaires sont prévus à Marseille, Lyon et Lille.
Notes : - L'Ecole internationale algérienne a pris, jeudi 3 novembre 2005, le nom de Malek Bennabi. Elle a été baptisée par le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui.
- En novembre 2005, le corps professoral est de 42 enseignants, l'effectif des élèves est de 387 (200 à l'ouverture) dont 80% des binationaux et 25 à 30% d'étrangers (Tunisiens, Marocains, Egyptiens, Malgaches, Sénégalais, Pakistanais)