Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Relations commerciales 2013

Date de création: 03-04-2014 15:46
Dernière mise à jour: 03-04-2014 15:46
Lu: 288 fois


RELATIONS INTERNATIOONALES – UE – RELATIONS COMMERCIALES 2013

L’Algérie était à la tête des pays africains importateurs de l’Union européenne (UE) en 2013, selon le rapport de l’Office des statistiques de l’Union européenne « Eurostates », sur le commerce.  Le document, publié le 28 mars, précise aussi que l’Algérie était le deuxième exportateur africain vers l’UE en 2013.

À la veille de la tenue du quatrième sommet Europe – Afrique, qui aura lieu le 2 et 3 avril à Bruxelles, l’Office des Statistiques de l’UE a rendu public les statistiques d’échanges des biens  entre les 28 pays qui composent la zone Euro et les 52 États de l’Afrique, pour l’année 2013.

L’Algérie figure, à côté de l’Afrique du Sud, du Nigéria et de la Libye, parmi les principaux partenaires économiques africains de l’Union européenne. Avec 32 milliards d’euros, l’Algérie était, en 2013, le principal client africain de l’Union européenne, avec 19% des exportations européennes vers l’Afrique.

Le Nigeria vient en deuxième position avec 29 milliards, soit 17%, suivi de  la Libye (23 milliards), soit 14%, de l’Afrique du Sud (16 milliards), soit 9%, puis du Maroc (10 milliards), soit 6%. À noter que les produits manufacturés représentent 70% des importations africaines de l’UE.

En matière d’exportations, l’Algérie est le deuxième exportateur africain vers les pays de l’EU28, avec 22 milliards d’euros, soit 15% des exportations africaines vers la zone euro, après l’Afrique du Sud avec 24 milliards d’euros, soit 16%, suivi du  Maroc (17 milliards), soit 11%, de l’Égypte (15 milliards), soit 10%, du Nigéria (12 milliards), soit 8% et de la Tunisie (11 milliards), soit 7%.

L’énergie reste la principale source d’exportation des pays africains vers l’UE. Elle représente 64% du total des exportations. Le rapport souligne que l’UE a enregistré un déficit commercial de neuf milliards d’euros avec l’Algérie