Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Oued El Harrach

Date de création: 03-03-2014 14:06
Dernière mise à jour: 03-03-2014 14:06
Lu: 352 fois



ENVIRONNEMENT – OUED EL HARRACH

Le projet d'aménagement de Oued El Harrach (Alger), qui doit être réceptionné en 2015, a été déclaré d'utilité publique en raison du "caractère d'infrastructure d'intérêt général, d'envergure nationale et stratégique" des travaux, selon un décret exécutif publié, jeudi, dans le numéro 8 du Journal Officiel.
''La superficie globale des biens immobiliers et/ou droits réels immobiliers servant d'emprise à la réalisation de l'opération relative à l'aménagement de Oued El Harrach est de 154 ha situés sur les communes  de Mohammadia, El Harrach, Baraki, Hussein Dey, Bourouba, Bachdjarrah, Gué de  Constantine'', précise le décret exécutif N.14-60 du 9 Rabie Ethani 1435 correspondant  au 9 février 2014, signé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le 9 février  dernier. "Les crédits nécessaires aux indemnités à allouer au profit des intéressés  pour les opérations d'expropriation des biens immobiliers et droits réels immobiliers nécessaires à la réalisation de l'opération (...) doivent être disponibles et  consignés auprès du Trésor public", indique ce décret. L'aménagement de Oued El Harrach, connu pour la forte pollution de ses eaux en raison des rejets domestiques et industriels qui s'y déversent depuis des dizaines d'années, porte sur la réalisation de plusieurs projets d'aménagements sportifs, de détente et ludiques à la fois sur les 154 ha. Le coût de la dépollution de l'oued El Harrach et l’aménagement de ses rives est de près de 40 milliards de dinars.
Les travaux d'aménagement hydraulique de l'oued visent notamment l'élargissement des sections de ce cours d'eau, le reprofilage et le recalibrage de son lit pour passer à des largeurs effectives entre 70 m et 210 m afin de prendre en charge la crue centennale estimée à 2500 m3/s, selon le décret.
Il s'agit également de réaliser un système de pompage composé d'une station de pompage (pour refouler un débit d'étiage de 90.000 m3/jour) sur une longueur de 12 km à travers une canalisation de diamètre 1.100 mm. Les travaux portent par ailleurs sur des aménagements paysagers, à travers la création de parcs écologiques, de pistes et voies cyclables tout au long  de l'oued, de terrains de sport (football, handball, basket-ball) de proximité, de piscines en plein air et d'aires de jeux pour enfants. La réalisation de jardins filtrants dotés d'un système de pompage dans les zones de confluence avec les affluents de l'oued El Harrach et d'une zone  humide à l'emplacement actuel du bidonville de Gué de Constantine sont également  retenues dans ce projet. Dans le secteur des travaux publics, l'aménagement de oued El Harrach comporte la réalisation, pour les piétons, de ponts et passerelles en acier ou en béton armé.          
L'oued El Harrach est d'une longueur totale de 67 km dont près de 19  km dans la wilaya d'Alger, alors que le reste de son parcours s'étend sur les wilayas de Blida et de Médéa à travers l'Atlas blidéen. Sa longue course débute dans les montagnes du massif de Chréa, à plus de 2.800 mètres d'altitude.