Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Télevision -Audience fin 2013

Date de création: 15-02-2014 16:35
Dernière mise à jour: 15-02-2014 16:35
Lu: 491 fois


COMMUNICATION – ETUDES ET ANALYSES - TELEVISION – AUDIENCE FIN 2013

 (Repris de l'Expression, samedi 15 février 2014, (c) Amira Soltane)

Il y a aujourd'hui plus de 14 chaînes de télévisions privées sur satellite, mais à l'heure où nous mettons sous presse, aucune d'entre elles n'a reçu d'autorisation au lendemain de l'adoption du projet de loi sur l'audiovisuel. Pour l'heure, ces chaînes privées travaillent toujours dans le flou administratif même si les autorités locales les autorisent à travailler en toute liberté sur le terrain. Ces télés invitent les candidats qui ne sont pas encore validés par le Conseil constitutionnel, développent des sujets pas encore résolus, comme la lutte au sommet entre le SG du FLN et le patron du DRS. Les télévisions privées algériennes sont comme l'Algérie qui est une exception dans le Monde arabe et africain. Et quand on analyse et on décrypte le paysage audiovisuel national on découvre avec étonnement que les valeurs des uns ne font pas la force des autres. Dans un sondage réalisé par MMR (Media Market Reserch) en décembre 2013, on apprend que la chaîne privée Ennahar TV est la télévision la plus regardée des Algériens avec 27,2% de part d'audience. Si cette info n'est pas nouvelle et serait même crédible, c'est l'info suivante qui nous a fait réagir. Samira TV, la chaîne consacrée totalement à la cuisine lancée par Samira Bezouaya est la deuxième télévision la plus regardée des Algériens avec 27,3% de part d'audience. Elle ne dépasse que d'un point la télévision d'Ennahar Tv, pourtant très présente dans les foyers nationaux et étrangers. Mais cette télé consacrée à la gastronomie dépasse de dix points la plus importante chaîne privée algérienne en matière de logistique et de moyens humains Echourouk TV qui ne réalise que 17,4% de part d'audience. La quatrième chaîne à figurer dans ce classement des télévisions privées algériennes, c'est El Djazairia TV avec moins de dix points: 9% de part d'audience. Le plus étonnant dans ce sondage, c'est la place de Dzair TV, la puissante chaîne du groupe Haddad qui ne réalise que 5,2% de part d'audience, se plaçant à la 5e place des audiences des télés privées algériennes, suivie de Hoggar TV avec 3% d'audience. Les chaînes Numidia News et Atlas TV réalisent entre 1, 6 et 1,7% de part d'audience alors que Djurdjura TV demeure la dernière la plus regardée du paysage audiovisuel algérien avec seulement 0.4% de part d'audience. Il faut préciser aussi que dans ce sondage, l'audience des chaînes privées est plus importante que celle des télévisions appartenant au secteur public. Celle-ci réalise 21% de part d'audience contre 12,4% réalisée par le secteur public.
Les chaînes du groupe MBC restent les plus fortes en matière d'audience puisqu'elles réalisent plus de 33% d'audience avec comme chaîne leader MBC4 qui est regardée par plus de 9,4 millions de téléspectateurs algériens et cela grâce notamment aux feuilletons turcs. A noter enfin qu'Echourouk TV dépasse A3 et même Samira TV en matière de pénétration et de cumul des audiences durant la semaine. Même si ce sondage n'est pas crédible au yeux de certains responsables de chaînes privées, il demeure que c'est un indice sérieux pour comprendre l'ancrage réel de certaines chaînes sur le marché du paysage audiovisuel national.