Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Scientifiques arabes - Benbouza Halima

Date de création: 02-02-2014 14:38
Dernière mise à jour: 02-02-2014 14:38
Lu: 322 fois


SCIENCES – RECHERCHE SCIENTIFIQUE – SCIENTIFIQUES ARABES – BENBOUZA HALIMA

Le Dr Halima Benbouza, directrice du Centre algérien de recherche en biotechnologie (CRBt) figure parmi les meilleures femmes scientifiques arabes honorées en 2014 (fin janvier) par le Département d'Etat américain dans le cadre du programme Femmes et Science «Hall of Fame initiative», l’équivalent en français de «Temple de la renommée des femmes scientifiques». Le Dr Benbouza a été reconnue pour ses réalisations dans le domaine de la recherche et ses hautes compétences scientifiques. Elle est aussi récompensée en tant qu’exemple à suivre et un encouragement pour les jeunes filles algériennes désireuses d’embrasser une carrière dans le domaine des sciences et technologies. Le programme, qui existe depuis 2010, vise également à développer un réseau solide de femmes professionnelles scientifiques dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) en vue d’un échange d’expériences et d’un enrichissement mutuel bénéfique localement pour les pays respectifs, mais aussi pour la région dans son ensemble. Le Dr Halima Benbouza dirige le premier Centre national de biotechnologie (CRBt), situé à Constantine, et placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Créé en 1999, le Centre n’est fonctionnel que depuis mai 2010 avec pour objectif principal «le développement de la recherche notamment appliquée dans le domaine des biotechnologies, en impliquant les partenaires socio-économiques et pour la valorisation des ressources biologiques dans une démarche de développement durable». Le Département d'Etat des Etats-Unis a lancé, en 2010, «Women in Science Hall of Fame» afin d’honorer des femmes scientifiques remarquées pour leur action et leurs travaux de recherche en tant que modèles pour la prochaine génération de femmes scientifiques du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. La sélection a été opérée par les ambassades américaines à travers onze pays.