Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prix carburant-Giz/Cabinet Allemand

Date de création: 26-10-2013 16:18
Dernière mise à jour: 26-10-2013 16:18
Lu: 273 fois


ENERGIE- ANALYSES ET ETUDES – PRIX CARBURANT –  GIZ/CABINET ALLEMAND

L'Algérie figure parmi les 10 premiers pays où le  carburant est le moins cher au monde avec une moyenne de 0,180 euro par litre,  révèle (25 octobre 2013)une étude élaborée par le cabinet allemand GIZ spécialisé dans l'expertise  multisectorielle au niveau régional et international.   

Classée comme étant le 12 è plus important pays producteur de pétrole  du monde et 17 ème en terme de réserves prouvées, l'Algérie est le huitième  pays au monde où le carburant est le moins cher, selon l'étude dont le classement  regroupe 23 pays.          

Selon le cabinet GIZ, l'Algérie fait partie des pays qui décorrèlent  le prix des carburants de celui du cours du baril de pétrole, c'est ce qui explique  son faible coût au niveau mondial.        

 Ainsi dans ce classement, les dix premiers sont le Venezuela, suivi  par la Libye, l'Arabie Saoudite, le Turkménistan, le Koweït, le Bahreïn, l'Iran,  l'Algérie, le Qatar, l'Egypte.          

Pour étayer l'étude comparative, le cabinet précise qu'un automobiliste  américain ou français paye son carburant respectivement 61 et 111 fois plus  cher qu'un vénézuélien.          

En Turquie et en Norvège où le prix de l'essence et du Diesel sont les  plus chers au monde, l'automobiliste payera son carburant 146 fois plus cher  qu'un vénézuélien.                

La différence de taxes et de subvention à l'origine des disparités            

La variation du prix des carburants d'un pays à un autre est due essentiellement  à la disparité de taxes et de subventions appliquées au niveau local, explique  l'étude qui distingue alors quatre groupes d'Etats.          

Le premier groupe rassemble les pays qui décorrèlent le prix des carburants  de celui du baril de pétrole à l'aide de subventions accordées aux distributeurs.          

Il s'agit uniquement de pays figurant dans le top 20 des producteurs  de pétrole comme le Venezuela, l'Iran, l'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït,  l'Algérie, les Emirats arabes unis et où le prix du litre de l'essence et du  diesel n'y dépasse pas 0.53 euro.        

 Le deuxième groupe rassemble aussi les Etats producteurs de pétrole  mais avec des subventions moindres, et où le prix du carburant est alors un  peu plus élevé, mais reste inférieur au prix du marché.          

Le prix de l'essence dans ces pays est vendu entre 0.54 et 0.76 euro  le litre, et le litre de diesel entre 0.54 et 0.82 euro, comme en Bolivie, en  Angola ou en Tunisie.          

A l'inverse, on retrouve dans la troisième catégorie, les pays dont  les taxes font passer le prix du litre de carburant au-dessus du prix du marché.          

C'est le cas des Etats-Unis, de la Chine, ou du Canada où l'essence  est vendue entre 0.76 et 1.27 euro le litre. Quant au diesel, il est vendu entre  0.82 et 1.27 euro.          

Le quatrième et dernier groupe est celui des pays où les gouvernements  taxent fortement les carburants comme des pays de l'Union européenne, de la  Suisse, de la Turquie, de la Norvège, mais aussi des pays pauvres comme l'Erythrée  et où le prix est supérieur à 1.27 euro pour un litre.