Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Athlétisme- Boulmerka Hassiba

Date de création: 21-10-2013 15:47
Dernière mise à jour: 21-10-2013 15:47
Lu: 343 fois


SPORTS – DISCIPLINE- ATHLETISME- BOULMERKA HASSIBA

Hassiba Boulmerka est entrée au panthéon de la gloire du sport algérien en décrochant aux Jeux olympiques de Barcelone (Espagne-1992) la première médaille d’or olympique de l’Algérie indépendante. L’Algérie peut se vanter d’avoir enfanté une championne de la trempe de Hassiba, médaillée d’or au 1500 m des JO-1992, qui a réussi, en outre, à monter à deux reprises sur la première marche du podium, lors de la Coupe du Monde d’athlétisme en 1994 à Londres et une année plus tard aux Mondiaux de Goteborg, sur la même distance (1500 m). Ainsi, la spécialiste des courses de demi-fond (800 m et 1500 m), née le 10 juillet 1968 à Constantine, a montré la voie aux autres sportifs algériens. En 1986, à 18 ans, elle découvre les compétitions internationales lors des championnats du monde de cross-country, terminant à la 80e place. Deux ans plus tard, elle obtient ses premiers résultats internationaux lors des championnats d’Afrique 1988 où elle a remporté la médaille d’or. Elle est de nouveau couronnée lors des championnats d’Afrique 1989. Elle termine sa saison avec une septième place lors de la Coupe du monde des nations disputée à Barcelone. En 1991, elle se positionne parmi les meilleures spécialistes mondiales avec une victoire lors du Golden Gala de Rome, avant de réaliser un exploit aux Mondiaux de Tokyo, en remportant le titre mondial sur la distance de 1500 m, après une course surprenante : elle avait rejoint la tête dans le dernier tour pour devancer la coureuse de l’ex URSS Tatyana Dorovskykh, qui a remporté le 3000 m durant ces mêmes championnats. Lors de ce rendez-vous mondial, le même jour, l’autre ténor de l’athlétisme algérien, Noureddine Morceli, remporte également son premier titre mondial, sur la même épreuve du 1500 m. «C’était une journée très particulière, pas seulement pour moi, mais aussi pour mon pays. Tous les regards étaient rivés sur Noureddine Morceli. Personne n’attendait ma victoire. Les gens pensaient que mon niveau ne dépassait pas celui du championnat d’Afrique. Et ce jour-là, j’ai marqué le sport algérien en obtenant la première médaille d’or de son histoire», a déclaré Boulmerka en évoquant le souvenir qu’elle gardait de son titre mondial. La victoire de Boulmerka a été plus que symbolique. Elle est, en effet, la première algérienne et arabe à devenir championne du monde d’athlétisme, et de surcroît sa victoire a été réalisée au moment où l’Algérie vivait à l’époque l’étape la plus sombre de son histoire. Sa victoire est beaucoup appréciée en Algérie. Son tour d’honneur enveloppé du drapeau national a flatté le sentiment patriotique de tous les Algériens, une image qui reste gravée dans la mémoire de tous. En 1992, lors de la finale du 1500 m aux JO de Barcelone, qui a été menée sur un rythme rapide par la représentante de la Communauté des Etats indépendants (CEI) Lyudmila Rogachova, Boulmerka, qui est restée dans son sillage, la dépasse dans les derniers 200 mètres. Elle vient d’apporter à l’Algérie la première médaille d’or olympique de son histoire.