Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Glaucome

Date de création: 09-10-2013 13:05
Dernière mise à jour: 09-10-2013 13:05
Lu: 284 fois


SANTE – MALADIES – GLAUCOME

Le glaucome est une maladie de l’oeil caractérisée par une augmentation de la pression intra-oculaire qui accroît la dureté du globe et détermine une compression du nerf optique, compliquée d’une diminution de l’acuité visuelle.

L’on ignore jusqu’à présent les principales causes de cette maladie mais certains spécialistes supposent qu’elle est due à l’hypertension oculaire.

Dans d’autres cas, malgré une pression intra-oculaire normale, une circulation sanguine inadéquate entraîne la mort (nécrose) des cellules du nerf optique et de la rétine, qui peut mener jusqu’à la cécité. La perte de vision associée au glaucome est permanente et irréversible.

Le glaucome dont le risque d’atteinte accroît avec l’age, touche 70 millions de personnes à travers le monde dont 6,7 millions souffrent de cécité,  affirme Malika  Tiar, chef de service d’ophtalmologie au CHU Lamine Debaghine (Bab El Oued), Malika également présidente de la Société algérienne du glaucome (SAG),mercredi 9 octobre 2013,  à la veille de la célébration de la journée mondiale de la vue, le 10 octobre.

Le taux d’atteinte de cette maladie avoisine les 5% en Algérie (4,6%) soit entre 450.000 et 500.000 malades, a-t-elle précisé, en se basant sur une étude épidémiologique menée par le ministère de la santé, en collaboration avec 210 ophtalmologistes.

Une autre étude menée par une équipe médicale du CHU Lamine Debaghine sur un échantillon de 938 personnes âgées de 40 ans et plus, a démontré que 10% (9,6%) de ces personnes étaient atteintes de cette maladie mais l’ignoraient.

Le glaucome, qui constitue un lourd fardeau pour le ministère de la santé, vient en deuxième position des principales causes de la cécité. Mme Tiar a cité plusieurs types de glaucome dont le plus répandu est le glaucome chronique à angle ouvert qui représente entre 85% et 90% des cas. Ce type de glaucome se développe lentement, sans symptômes particuliers et mène à la destruction progressive des cellules du nerf optique.

Elle a appelé à la nécessité de procéder à des examens de l’oeil et du nerf optique car le glaucome est souvent détecté par hasard lors d’un contrôle médical.

Les personnes atteintes de glaucome voient souvent une tache noire. Le dépistage précoce de la maladie permet d’éviter au patient d’atteindre le stade de la cécité, grâce notamment à la prise de traitements adéquats.

Il s’agit de deux types de gouttes oculaires, outre des médicaments disponibles sur le marché national, qui réduisent les effets de la maladie et les risques d’une complication, a-t-elle souligné.

En cas de complications, le patient peut recourir à un traitement au laser ou à la chirurgie, a-t-elle dit.

Par ailleurs, Malika Tiar a regrette le fait que le malade abandonne son traitement pour différentes raisons (coût exorbitant du traitement, l’éloignement des établissements hospitaliers, non observation d’une amélioration de l’état de santé du malade), appelant à la nécessité d’inscrire le glaucome sur la liste des maladies chroniques.