Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Production céréalière mondiale 2013- Fao

Date de création: 06-10-2013 14:10
Dernière mise à jour: 06-10-2013 14:10
Lu: 416 fois


AGRICULTURE – ETRANGER – PRODUCTION CEREALIERE MONDIALE 2013- FAO

·         La production céréalière mondiale devrait être supérieure de près de 8% en comparaison à 2012, selon le dernier rapport trimestriel (6 octobre 2013) de l’Organisation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture (FAO) intitulé «Perspectives de récoltes et situation alimentaire».

  • Selon les estimations de la FAO, la production céréalière mondiale de 2013 sera de 2489 millions de tonnes, légèrement inférieure aux prévisions de septembre (de 3 millions de tonnes), reflétant essentiellement la dégradation des perspectives de la récolte de blé en Amérique du Sud qui a souffert de mauvaises conditions météorologiques. La hausse escomptée de 8% de la production céréalière tient, selon le même rapport, principalement aux anticipations de hausse de 11% de la production de céréales secondaires, qui s’établissent à environ 1288 millions de tonnes. «L’essentiel de cet accroissement devrait être assuré par les Etats-Unis, premier producteur mondial de maïs, qui devraient enregistrer une récolte record de 348 millions de tonnes, soit 27% de plus que le résultat de l’an dernier, réduit par la sécheresse», explique la FAO.
  • L’Afrique du Nord, y compris l’Egypte, enregistrerait une production record de blé : 21,2 millions de tonnes, en hausse de 17% sur une année. Le blé représente un peu plus de la moitié de la production totale de céréales dans la région. Les estimations provisoires font état d’une production de 9,4 millions de tonnes en Egypte, suivie de 7 millions de tonnes de blé au Maroc et de l’Algérie avec 3,6 millions de tonnes. «Ces performances sont les plus élevées et jamais enregistrées suite aux conditions météorologiques favorables, la disponibilité de semences améliorées et la poursuite du soutien du gouvernement», lit-on dans le rapport.
  • Les prévisions des stocks céréaliers mondiaux à la clôture des campagnes de 2014 ont été revues à la baisse d’environ 2% depuis septembre, précise le document. «Elles restent néanmoins supérieures de 12% (62 millions de tonnes) à leur niveau d’ouverture avec 559 millions de tonnes, leur plus haut niveau depuis 2001-2002», souligne le document. Les échanges mondiaux de céréales en 2013-2014 devraient atteindre 312,4 millions de tonnes, en progression de 1,6% (4,8 millions de tonnes) par rapport à 2012-2013 et légèrement plus que le niveau estimé en septembre, compte tenu, en particulier, des plus grandes disponibilités de céréales secondaires à l’exportation, d’après la FAO. Le rapport signale par ailleurs plusieurs points chauds d’insécurité alimentaire, dont la Syrie, où quatre millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire en raison du conflit, la République du Congo, où 1,3 million d’habitants ont besoin d’une aide alimentaire jusqu’à la prochaine récolte d’octobre.
  • En dépit d’une amélioration de la situation des approvisionnements alimentaires cette année au Sahel, un grand nombre de personnes sont encore victimes des conflits et des effets persistants de la crise alimentaire qui a sévi en 2011-12, notamment au nord du Mali. En Somalie, au Soudan du Sud et au Soudan, respectivement 870 000, 1,2 million et 4,3 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire, compte tenu notamment des conflits et des catastrophes naturelles, note le même rapport.