Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Production mondiale blé 2013

Date de création: 29-09-2013 16:19
Dernière mise à jour: 02-02-2014 13:54
Lu: 465 fois


AGRICULTURE -  ETRANGER –  PRODUCTION MONDIALE BLE 2013

Les stocks de blé de fin de campagne ont atteint 180 millions de tonnes, en hausse de 5 millions par rapport à 2012

Si les indices des céréales et des oléagineux (GOI)  établis par le dernier rapport du conseil international des céréales (CIC) (fin septembre 2013) ont reculé de 2 % par rapport au mois dernier, du fait que les perspectives d’une offre suffisante aient pesé sur les prévisions du marché, celui du blé a, par contre augmenté de 1 % d’un mois sur l’autre, boosté par la demande à l’exportation. Toutefois, indique le rapport (fin septembre 2013), son niveau a continué «d’osciller autour des plus bas niveaux observés depuis juin 2012».
Les prévisions de production toutes céréales confondues  (blé et céréales secondaires) pour 2013/14 ont été revues à la hausse d’un million et portées à 1.930 millions, soit une hausse de 8 % par rapport au volume, plutôt faible de l’an dernier, «en raison des conditions météorologiques plus clémentes chez les principaux producteurs, notamment les Etats-Unis et la CEI».
Etant donné que les prévisions tablent sur une hausse modérée de 4 % de la consommation, les stocks devraient grimper de 38 millions de tonnes d’une année sur l’autre (2013-2014). Pour le mois de septembre, les stocks de blé de fin de campagne ont été relevés de 4 millions de tonnes, conséquemment à des révisions apportées au niveau des principaux exportateurs et en Chine, et ils sont désormais portés à 180 millions de tonnes, en hausse de 5 millions par rapport à l’an dernier. Par ailleurs, les stocks de report de maïs devraient enregistrer une hausse de 26 millions de tonnes, «impulsés par un redressement de 9 % de la production, les stocks des principaux exportateurs affichant leur plus haut niveau en 26 ans» relève le document du CIC. «Avec une révision à la hausse dans le cas du maïs, les prévisions d’échanges mondiaux ont été relevées de 1 million et hissées à 270 millions de tonnes, ce qui dépasse le pic précédent enregistré en 2011/12» ajoute le rapport. Une synthèse des  importations de céréales et de riz de la Chine «met en exergue une hausse projetée des achats de blé, de maïs, d’orge et de sorgho sur les marchés internationaux cette année, sous l’effet conjugué de problèmes de qualité, d’une croissance de la production intérieure qui ne suit pas le rythme de la demande, des écarts de prix relatifs et du niveau des contingents tarifaires ».
Il est attendu, selon l’évolution des marchés mondiaux, que l’offre et la demande mondiales de riz grimperaient de 1 %.
Les statistiques du CIC indiquent que la consommation mondiale de blé a augmenté d’environ 2 % de plus que l’an dernier pour atteindre  687 millions de tonnes alors que les échanges de blé ont été estimés à 141 millions de tonnes en 2013/14, soit un volume stable d’une année à l’autre.
Les échanges de blé ont totalisé 141 millions de tonnes en 2013/14, quantités restées inchangées d’une année à l’autre alors que la hausse des ventes à la Chine, à leur plus haut niveau en 18 ans, ont contribué à compenser les replis enregistrés ailleurs.

 PRODUCTION MONDE 2013/2014

Le rapport dub CIC publié le 30 janvier écoulé indique que l’indice des céréales et des oléagineux a reculé de 5 % depuis la fin de novembre 2013. En effet, si la «fermeté de la demande» du marché  a contribué à maintenir les valeurs, les prix du blé ont dû être comprimés, grâce aux disponibilités mondiales. Les données fournies par l’analyse du marché international confirment que les prévisions de production, toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) pour 2013/14, ont été révisées à la hausse, soit 18 millions de tonnes supplémentaires pour atteindre 1.964 millions, sachant que les estimations de moisson de céréales au Canada ont été majorées de 7 millions de tonnes au regard des rendements exceptionnels réalisés par ce pays potentiellement céréalier. Selon la même source, les stocks mondiaux de céréales devraient augmenter de 54 millions de tonnes, soit 16 %, pour se fixer à 387 millions de tonnes, ce qui équivaut à 20 % de la demande mondiale, alors que les projections pour les échanges mondiaux de céréales ont été revues à la hausse de 284 millions de tonnes, dépassant le pic relevé en 2011/12. Les échanges de blé devraient augmenter de 4 %, en 2014, soit un niveau de 147 millions de tonnes. Pour 2014/2015, la production mondiale de blé devrait connaître un repli provisoire de 1 %, par rapport à 2013, soit 697 millions de tonnes, en dépit de l’extension, de 2 %, des superficies mondiales destinées à cette culture ce qui suppose le retour aux rendements moyens. Les prévisions de la production mondiale de blé pour 2013/14 sont relevées de 9 millions de tonnes, soit un record de 707 millions à réaliser pour la période indiquée. La consommation, par ailleurs, «est en repli de 1 million de tonnes, soit 691 millions de tonnes. Toutefois, ces quantités incluraient une hausse de 3 % par rapport à 2013». Le rapport du CIC ressort un relèvement de 7 millions de tonnes des stocks de report mondiaux, soit, 188 millions de tonnes, alors que les échanges devraient atteindre un record de 147 millions de tonnes.