Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Vice ministre - Gaid Salah Ahmed

Date de création: 15-09-2013 07:34
Dernière mise à jour: 16-10-2013 10:17
Lu: 974 fois


DEFENSE – MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE - VICE MINISTRE -  GAID SALAH AHMED

Nouvel entrant dans le gouvernement Sellal II (mardi 11 septembre 2013) , le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah devient vice-ministre de la Défense. Placé au 2è rang potocolaire du gouvernement , juste après A. Sellal et Tayeb Belaiz, ministre d'Etat, ministre de la Justice, il vient donc seconder Abdelaziz Bouteflika  dans sa fonction de Chef des armées.

Dans l’histoire de l’Armée Nationale et Populaire, Ahmed Gaïd Salah est un mythe. Dans les coursives du pouvoir depuis la nuit des temps. Ou presque. Difficile d’appréhender avec exactitude le parcours de cet homme mystérieux.

Première difficulté : retrouver sa date de naissance précise.  Le site français Atlantico mise sur 1936 quand le média algérien L’Expression fait remonter son premier cri à 1940. C’est cette dernière date qui est retenue par le Ministère de la Défense.

Dans sa jeunesse, Ahmed Gaïd Salah milite très tôt pour le mouvement nationaliste. Officiellement, il intègre le maquis à 17 ans (le 1er août 1957) . Ayant gravi les différents échelons de la hiérarchie, il a été désigna commandant de compagnie, respectivement aux 21è, 29è et 39è Bataillons de l'ALN. Dès la libération de 1962, il suit plusieurs cycles de formation, en Algérie d’abord, puis dans des académies de guerre soviétiques (notamment à l'Académie de Vystrel) et françaises.

Ahmed Gaïd Salah assume à son retour plusieurs postes de commandant au sein du corps de bataille terrestre.Il a été , entre autres, commandant-adjoint de la 5è RM , commandant de la 3è RM puis de la 2è RM. Le 5 juillet  1993, il est promu au grade de Général-Major. L’année suivante, il devient commandant des Forces terrestres, ce qui, par tradition, fait de lui le successeur désigné du chef d’état-major de l’armée algérienne. Il attendra ce poste pendant dix ans.

Le 5 août  2004 , il est nommé chef d'état-major de l'ANP , quand Mohamed Lamari "fait valoir ses droits à la retraite".

Ahmed Gaïd Salah développe des partenariats avec plusieurs armées occidentales, soit dans le cadre de l’OTAN, soit dans un cadre bilatéral. Il accélère la modernisation des équipements et la professionnalisation de l’armée. Le 5 juillet 2006,  il est promu au grade de Général de Corps d’Armée.  Ahmed Gaïd Salah est décoré de la médaille de l’ALN, de la médaille de l’ANP 2ème chevron, de la médaille du mérite militaire et de la médaille d’honneur.

Pilier du régime d’Abdelaziz Bouteflika,  père de sept enfants (la famille se trouve à Annaba)  il est  est de ceux qui lui rendent régulièrement visite pendant sa convalescence. A Paris, comme à Alger.

Quelques mois après le retour au pays du président, Ahmed Gaïd Salah se voit consacré : il entre au gouvernement en tant que vice-ministre de la Défense, en remplacement d’Abdelmalek Guenaizia. Il récupère même certaines missions du DRS