Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Production industrielle - Indice des prix 2013

Date de création: 12-08-2013 15:47
Dernière mise à jour: 02-02-2014 14:32
Lu: 358 fois


 

INDUSTRIES – PRODUCTION - PRODUCTION INDUSTRIELLE- INDICE DES PRIX  2013

Au 1er trimestre 2013 et par rapport à la même période de l’année dernière, la tendance des prix à la production industrielle s’est traduite par une relative stagnation chez le public et une hausse de 1% chez le privé. Par rapport au 4e trimestre 2012, les prix des industries manufacturières ont connu, durant le 1er trimestre 2013, une évolution similaire de 0,1% dans les secteurs public et privé, selon les chiffres de l’office obtenus par l’APS. Par rapport au même trimestre 2012, les prix des industries manufacturières ont augmenté de 0,5% chez le secteur public et de 1% chez le privé.

La baisse des prix à la production (sortie usine hors transport) du secteur public durant le 1er trimestre et par rapport au 4e trimestre 2012, s’explique par un recul des coûts de production de 8,6% du secteur des mines et carrières. Cette décroissance du secteur des mines et carrières est due à la baisse des prix de l’extraction de sel (9%) et celle du minerai de phosphate (10,9%). Les matériaux de construction avec une baisse de 0,1% ont aussi aidé à cette variation baissière, induite par un léger recul (0,5%) des prix des produits en ciment et matériaux de construction divers.

Par ailleurs, les prix à la production industrielle d’autres secteurs de la chimie, textile, cuirs ont connu une stagnation, ajoute l’office. Des augmentations modérées ont caractérisé les secteurs des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE, 0,3%), des industries agroalimentaires (0,1%) et des industries des bois et papier (0,1%), détaille l’office. Quant au secteur privé, l’office précise que la légère augmentation avait été tirée notamment par les industries de l’agroalimentaire (0,5%), alors que tous les autres secteurs ont connu une stagnation.

Selon l’ONS, les indices relatifs au secteur privé sont donnés à titre indicatif, car le taux de réponse reste «faible». Les prix à la production industrielle ont progressé de 2,6% pour le secteur public et 2,9% pour le privé en 2012. Le champ de l’opération de calcul de l’indice des prix à la production industrielle a concerné, durant ce 1er trimestre, 157 entreprises dont 82 publiques. Les biens industriels observés sont ceux vendus sur le marché intérieur excepté les produits importés et ceux destinés à l’exportation. Les prix observés sont les prix sortie d’usine et ceux en toutes taxes comprises hors transport.

PRIX 2013

Les prix à la production industrielle du secteur public et privé ont enregistré, durant les neuf premiers mois 2013, de légères hausses  respectives de 1,1 et 0,6% par rapport à la même période de 2012 (ONS, janvier 2014). La hausse des prix à la production (sortie usine hors transports) du  secteur public durant les neuf mois 2013 et par rapport à la même période  de l'année d'avant, s'explique par l'augmentation des coûts de production des  matériaux de construction, céramique et verre (3,4%), des industries sidérurgiques,  métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE, 2,3%). Les chiffres, de l'office relèvent également de légères variations haussières  d'autres produits qui ont participé à cette augmentation des prix à la production: il s'agit des industries du bois, liège et papier (0,7%) et des industries agroalimentaires,  des textiles ainsi que les cuirs avec 0,1% pour chaque groupe. Par ailleurs, d'autres groupes de produits ont enregistré un recul des  coûts de production. La plus importante baisse (15,9%) a concerné le secteur des mines et carrières, alors que celui de l'énergie a reculé de 1,1%. Cette décroissance du secteur des mines et carrières est due à la baisse  des prix de l'extraction du minerai de phosphate (20%) et de sel (6,8%). Quant au secteur privé, l'office précise dans sa dernière publication  sur l'évolution des prix à la production industrielle que la légère augmentation  globale de (0,6%) avait été tirée notamment par les industries de l'agroalimentaire  (2,4%), textile (0,4%) et les matériaux de construction, céramique et verre  (0,1%). Tous les autres secteurs industriels privés ont enregistré une stagnation,  précise l'ONS, relevant que les indices relatifs à ce secteur (privé) sont donnés à titre indicatif car le taux de réponse reste toujours faible. Les prix à la production industrielle ont progressé de 2,6% pour le  secteur public et 2,9% pour le privé en  2012. Le champ de l'opération de calcul de l'indice des prix à la production a concerné 300 produits industriels dont les prix sont observés trimestriellement auprès de 157 entreprises publiques et privées couvrant près de 80% des ventes  totales. Les biens industriels observés sont ceux vendus sur le marché intérieur exceptés les produits importés et ceux destinés à l'exportation. Les prix observés sont les prix sortie usine et les prix toutes taxes  comprises hors transport.