Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Afrique - Banque mondiale 2013 - Prêts

Date de création: 30-07-2013 08:10
Dernière mise à jour: 30-07-2013 08:10
Lu: 324 fois


ETRANGER - AFRIQUE- BANQUE MONDIALE 2013 - PRÊTS

La Banque mondiale (BM) a engagé 52,6 milliards de dollars, sur l’exercice 2013, pour promouvoir la croissance économique tout en luttant contre l’extrême pauvreté dans les pays en développement.

Ces financements ont été accordés par la BM et ses filiales sous forme de prêts, de dons, de prises de participation et de garanties durant l’exercice 2013 (clos le 30 juin dernier) en appui à 1 956 opérations dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, le secteur privé, les infrastructures et le renforcement de la gouvernance et des institutions. Ainsi, les engagements de l’Association internationale de développement (IDA, fonds de la BM pour les pays les plus pauvres) se sont chiffrés à 16,3 milliards de dollars (contre 14,7 milliards pendant l’exercice 2012). L’Afrique est la région qui a le plus bénéficié des ressources engagées par l’IDA en ayant reçu 50% du total de ses crédits, suivie de l’Asie du Sud avec environ 25% du total. Tandis que les pays continuaient à se relever de la crise financière, les engagements de la Bird, autre filiale de la BM, ont atteint 15,2 milliards de dollars. Pour sa part, la Société financière internationale (SFI) a accordé des financements à des entreprises privées des pays en développement pour près de 25 milliards de dollars, en maintenant son orientation stratégique en faveur des pays et régions les plus pauvres, dont notamment l’Afrique subsaharienne, où ses investissements ont atteint 5 milliards de dollars. Quant à l’Agence multilatérale de garantie des investissements (Miga, spécialisée dans l’assurance contre les risques politiques), elle a émis des garanties pour 2,8 milliards de dollars, notamment dans le domaine énergétique. Récemment, la BM a relevé ses prévisions de croissance dans les pays en développement (PED) pour les porter à 5,1% en 2013, contre 5% en 2012