Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Monnaie fiduciaire- Banque d'Algérie-Sorties annuelles 2007/2012

Date de création: 10-07-2013 17:29
Dernière mise à jour: 10-07-2013 17:29
Lu: 313 fois


FINANCES – MONNAIE – MONNAIE FIDUCIAIRE – BANQUE D’ALGERIE-SORTIES ANNUELLES 2007/2012

 

Les sorties annuelles brutes de monnaie fiduciaire ont enregistré une forte hausse au cours des années 2007 à 2012, avec notamment 1479,6 milliards de dinars en 2009 dont 82,27% a été affectée à Algérie Poste, indique dimanche 7 juillet 2013 la Banque d’Algérie (BA).

Dans une note d’information, la BA relève que ’’le cycle de sorties de monnaie fiduciaires (billets et pièces de monnaie métallique) a complètement changé depuis 2006, à mesure que les sorties mensuelles de monnaie fiduciaire ont rarement été inférieures aux entrées de monnaie fiduciaire à travers les agences de la banque d’Algérie’’.

Ce nouveau phénomène a généré ’’la hausse de la part de la monnaie fiduciaire (émissions de monnaie fiduciaire par la Banque d’Algérie moins encaisses des banques) dans la masse m monétaire M2’’, précise la BA, qui ajoute que ’’cette part est passée de 22,1% à fin 2008 à 25,3% à fin 2010 puis à 25,9% à fin 2011, et 26,8% à fin 2012, pour se stabiliser à fin mai 2013’’.

’’Une préférence en hausse des ménages et probablement des entreprises privées pour la monnaie fiduciaire est le principal déterminant de la demande d’encaisses accrue à partir de 2007 et particulièrement entre 2011 et 2012, en contexte de forte expansion des transactions informelles’’, relève encore la note de la BA.

Dés lors, les sorties de monnaie fiduciaire ont été de 1479,6 milliards de dinars en 2009 dont une part de 82,27% a été affectée à Algérie Poste, de 1633,4 milliards de dinars en 2010 dont 87,52% au profit toujours d’Algérie Poste, de 1977,8 milliards de dinars en 2011 dont 92,43% au profit d’Algérie Poste et de 2475,0 milliards de dinars dont une part de 92,02% affectée à Algérie poste.

’’La moyenne mensuelle de sortie de billet au profit d’Algérie Poste a été de 101,4 milliards de dinars en 2009, 119,1 milliards de dinars en 2010, 152,3 milliards de dinars en 2011 et 189,8 milliards de dinars en 2012’’, relève la Banque d’Algérie.

Par ailleurs, au cours de l’année 2012, si le flux de sortie nette de monnaie fiduciaire s’est poursuivi durant les dix premiers mois, il est à noter que durant les deux derniers mois, les flux de sortie nette de monnaie fiduciaire ont été négatifs à hauteur de 18,926 milliards de dinars en novembre et de 33,888 milliards de dinars en décembre 2012.

’’Cela a eu pour résultat la baisse du flux moyen mensuel de monnaie fiduciaire en 2012 (32,228 milliards de dinars) comparativement à l’année 2011 (39,857 milliards de dinars)’’, ajoute la BA.

Afin de répondre à la demande en hausse de monnaie fiduciaire, la Banque d’Algérie a indiqué avoir augmenté la production des coupures de 1000 DA et 500 DA, et a émis la nouvelle coupure de 2000 DA en avril 2011.

La coupure de 2000 DA représente, selon la BA, 28,84% du montant global des billets de banque en circulation, celle de 1000 DA a atteint une part relative de 66,54% alors que la coupure de 500 DA se stabilise à hauteur de 3,04%.

Les parts des autres coupures sont minimes : à fin mai 2013, la coupure de 200 DA (série 1983) ne représente plus que 0,94% de l’encours de la monnaie fiduciaire en circulation (en valeur) hors Banque d’Algérie.

En effet, explique la BA, le processus de retrait des billets de 200 dinars (série 1983) se poursuit au fur et à mesure des versements des banques à la Banque d’Algérie.

A la veille de probables sorties de monnaie fiduciaire à la hausse (été et ramadhan), il est utile de souligner que les encaisses de monnaie fiduciaire disponibles au niveau des succursales et agences de la Banque d’Algérie, à travers le territoire national, ont atteint le montant de 284,54 milliards de dinars à fin juin 2013.

Ces importantes encaisses déjà disponibles au niveau de toutes les succursales et agences de la Banque d’Algérie permettent de couvrir en moyenne l’équivalent de trois mois de demande au niveau national, et ’’la Banque d’Algérie veille à consolider cette performance au niveau national et par wilaya, pendant que ces encaisses en monnaie fiduciaire sont largement disséminées à travers le territoire national’’.

De plus, la caisse générale (Banque d’Algérie) dispose aussi d’une encaisse appréciable, soit plus de 68 milliards de dinars au 4 juillet 2013, pour assurer pleinement et en permanence ses missions relatives à l’émission de monnaie fiduciaire et par là, réguler la circulation monétaire.

La Banque d’Algérie indique poursuivre en parallèle le renforcement de ses capacités de production des billets de banque et des pièces de monnaie métallique au niveau de l’Hôtel des monnaies.

’’Aujourd’hui, en plus des coupures de 2000 DA et 1000 DA, la coupure de 500 DA et celles de 200 DA, série 1992 sont également produites. La coupure de 500 DA est appelée à prendre une part accrue dans la circulation fiduciaire. Cet agrégat monétaire devrait connaître une croissance de près de 10% en 2013’’, ajoute la note de la BA.

Dés lors, la BA, qui note que l’amélioration quantitative et qualitative de la circulation fiduciaire au premier semestre 2013 va connaître une consolidation à partir de juillet 2013, affirme qu’elle ’’est en mesure de répondre en temps réel à toutes demande de monnaie fiduciaire, à travers ses succursales et agences au niveau du territoire national exprimée par les banque d’Algérie Poste.