Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Jeux Méditerranéens 2013 - Mersin/Turquie

Date de création: 02-07-2013 14:38
Dernière mise à jour: 02-07-2013 14:38
Lu: 344 fois


SPORTS – JEUX- JEUX MEDITERRANEENS 2013- MERSIN/TURQUIE

La 17e édition des Jeux méditerranéens, qui s’est achevée dimanche 3 juin 2013 par la cérémonie de clôture au Mersin Stadium après douze jours de compétition, a été dominée par l’Italie avec 185 médailles dont 69 d’or, suivie de la Turquie (pays organisateur) avec 122 médailles dont 46 d’or et la France, qui complète le podium, avec 92 médailles dont 24 d’or.

L’Algérie arrive en 10e position avec 26 médailles dont 9 d’or. Une moisson inattendue mais satisfaisante lorsqu’on sait que l’objectif premier des responsables du sport était de faire mieux qu’aux précédents JM de Pescara. Le président du COA nous avait déclaré, avant le début de ces JM-2013, qu’«ils sont une étape intermédiaire, mais que nous allons essayer de faire une bonne participation, meilleure que celle de Pescara». L’Algérie s’est rapprochée du record de 32 médailles réalisé en 2001 à Tunis, dont 10 en or. Comme d’habitude, ce sont la boxe et l’athlétisme qui se sont illustrés avec respectivement 5 et 4 médailles d’or. Les pugilistes algériens ont réalisé la meilleure performance de toute l’histoire de la participation algérienne aux Jeux méditerranéens et a aussi prouvé que la boxe demeure l’une des disciplines porteuses du sport national.

Une discipline qui mérite plus d’attention à l’avenir, surtout que l’équipe nationale actuelle est composée de jeunes boxeurs. L’athlétisme qui avait connu pourtant la défection de plusieurs athlètes potentiels médaillés a été aussi au rendez-vous en offrant 4 médailles d’or, 2 en argent et 4 en bronze sans compter le bon résultat réalisé par Abdelmadjid Rahmani (4e au 3000 m steeple). Sans oublier Miloud Rahmani (400 m haies), crédité d’un temps de 49’’ 34/100, qui a pulvérisé l’ancien record d’Algérie détenu par Hamadi avec 49’’ 84/100, et Amina Bettiche qui, la veille, avait battu le record des Jeux de 6 secondes. Les Jeux de Mersin ont connu également l’émergence de certaines disciplines, telles que le cyclisme qui a ramené une médaille de bronze (œuvre de Abdelbasset Hannachi dans la course en ligne), les boules et le karaté avec deux médailles de bronze et enfin l’haltérophilie et la lutte avec une médaille de bronze.

Le judo, en revanche, n’a pas fait mieux qu’à Pescara, couronné par cinq médailles de bronze. Cette fois, la sélection nationale s’est contentée de 3 bronzes seulement. La discipline a connu une nette régression, malgré la présence de bons judokas. L’instabilité au niveau des staffs techniques et le manque de préparation de haut niveau ont influé sur les résultats, estiment certains athlètes. Dans les sports collectifs, l’équipe de volley-ball messieurs, drivée par Mourad Senoune, s’est contentée de la 6e place après sa défaite en match de classement face à l’Egypte. Néanmoins, avec deux victoires et une défaite au premier tour, l’Algérie aura réalisé un bon parcours qui augure d’un bel avenir à quelques mois du Championnat d’Afrique.

Le handball, en revanche, qui nous a habitués à mieux par le passé aussi bien chez les hommes que chez les filles, a raté complètement ces jeux avec une victoire seulement pour chacune des deux équipes, respectivement contre l’Italie (24-23), pour les messieurs, et Monténégro (27-19), pour les dames. Les défections de Berriah et Labane ont sans doute influé sur le rendement de l’équipe, mais les principales causes sont l’arrêt du championnat pendant plus d’une année et les problèmes que traverse la fédération. Les Jeux de Mersin sont terminés, rendez-vous est donné dans quatre ans, probablement à Tarragona (Espagne). La délégation algérienne est attendue demain matin en provenance d’Adana, à bord d’un avion spécial d’Air Algérie.

Les vainqueurs :


- Médaillés d’or : Mohamed Flissi, Réda Benbaziz, Abdelkader Chadi, Ilyas Abbadi, Abdelhafid Benchabla (boxe), Amina Bettiche, Yasmina Omrani, Kenza Dahmani, Rabah Aboud (athlétisme).

- Médaillés d’argent : Miloud Rahmani, Souad Aït Salem (athlétisme).

- Médailles de bronze : Mohamed Ouaddahi (boxe), Athmane Hadj Lazib, Imad Touil, Souad Aït Salem, Baya Rahouli (athlétisme), Abdelbasset Hannachi (cyclisme), Sid Ahmed Boufateh, Lamia Aïssioui (boules), Bilel Zouani, Abderrahmane Benamadi, Kawther Ouallal (judo), Missipsa Hamadimi, Mohamed Boudis (karaté), Mouatez Djedaiet (lutte), Walid Bidani (haltérophilie).